Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Le premier cas de coronavirus en Chine remonterait au 17 novembre 2019, soit bien plus tôt qu'on ne le pensait


Le premier cas de coronavirus en Chine semble être apparu dès le 17 novembre 2019, soit un mois avant que la Chine reconnaisse l'apparition d'un nouveau virus que l'on appelle désormais "Covid-19", selon les informations du South China Morning Post. Le quotidien basé à Hong-Kong a pu consulter des documents gouvernementaux confidentiels allant dans ce sens et a interrogé des sources proches du dossier. Les tout premiers cas seraient au nombre de neuf : quatre hommes et cinq femmes de la province de Hubei, âgés entre 39 et 79 ans.

Le South China Morning Post affirme que le fameux patient zéro n'a pas été formellement désigné par les autorités chinoises, mais selon les documents consultés par le quotidien, la première personnes infectée par le coronavirus pourrait être un homme de 55 ans et que sa contamination remontrait au 17 novembre 2019. Pourtant, selon les sources interrogées par le quotidien, les médecins chinois n'auraient réalisé qu'ils étaient confrontés à une nouvelle maladie que fin décembre. Et certains des premiers 266 cas identifiés l'an dernier "ont probablement été antidatés après que les autorités sanitaires aient testé des échantillons prélevés sur des patients suspects", écrit le journal.

A partir du 17 novembre, un à cinq nouveaux cas auraient été signalés chaque jour et à la mi-décembre, il y avait 27 cas confirmés et cinq jours plus tard, 60 cas. Pourtant, jusqu'à fin décembre 2019 et début janvier 2020, la Chine parlait encore d'une mystérieuse épidémie de pneumonie pour parler des cas de coronavirus.

Le journal précise qu'il existe également la possibilité que les données consultées ne soient pas complètes et que le premier cas de coronavirus remonte à bien avant le 17 novembre 2019.

A lire aussi — Coronavirus : la bonne conduite à adopter en France en 6 questions-réponses

Retracer les origines de la pandémie de coronavirus qui sévit actuellement à travers le monde pourrait permettre aux scientifiques de mieux comprendre les spécificités de ce nouveau virus dont on ne sait pour l'instant pas tout. C'est entre autres la source première du coronavirus qui intéresse les chercheurs : pour le moment, les scientifiques pensent que le virus s'est transmis d'un animal sauvage à l'homme.

"Nous nous sentons évidemment mal à l'aise lorsque nous diagnostiquons la maladie d'un patient et que nous ne pouvons pas déterminer d'où elle vient", avait déclaré à l'agence Reuters Dale Fisher, président du Réseau mondial d'alerte et d'action en cas d'épidémie de l'OMS. Et d'ajouter : "les mesures de confinement sont moins efficaces".

Selon le site de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le premier cas confirmé de Covid-19 en Chine a eu lieu le 8 décembre 2019, ce qui correspond au moment où la Chine a rapporté à l'organisme le premier cas. Une étude publiée dans la revue médicale The Lancet par des médecins chinois de l'hôpital Jinyintan de Wuhan, qui a traité certains des premiers patients, fait quant à elle référence au 1er décembre 2019 comme date de la première infection connue.

Aujourd'hui, le coronavirus est devenu une pandémie selon l'OMS et sa propagation s'accélère dans de nombreux pays dont la France. Selon les derniers chiffres de l'OMS, le nombre de cas confirmés de coronavirus dépasse désormais 134 000 dans le monde, avec plus de 5000 morts.

Dans l'Hexagone, des mesures exceptionnelles comme la fermeture jusqu'à nouvel ordre des crèches, écoles, collèges, lycées et universités ont été prises pour tenter de freiner le nombre de contaminations.

Découvrir plus d'articles sur :