Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Le premier étage d'une fusée chinoise est retombé sur Terre dans une descente incontrôlée

Le premier étage d'une fusée chinoise est retombé sur Terre dans une descente incontrôlée
Maquette du lanceur Long-March 5. © David Wong/South China Morning Post via Getty Images

La Chine avait réussi le lancement d'un nouveau vaisseau spatial expérimental le 5 mai 2020, à l'aide de sa puissante fusée Longue-Marche 5B. Ce lancement était important, puisqu'il constituait une première étape majeure vers une prochaine grande station spatiale chinoise sur le modèle de la Station spatiale internationale (ISS). Mais cette mission a eu des retombées sur Terre. En effet, l'étage principale de la fusée s'est écrasée sur Terre, dans l'océan Atlantique, à la suite d'une descente incontrôlée, considérée comme la plus importante depuis des décennies, rapporte Science Alert, citant un tweet de l'astronome Jonathan McDowell du Centre d'astrophysique du Harvard-Smithsonian.

Les détecteurs d'objets spatiaux ont eu du mal à déterminer où et quand le bout de la fusée allait finir par atterrir. "Avec un poids de 17,8 tonnes, c'est l'objet le plus massif à effectuer une rentrée incontrôlée depuis le Salyut-7 de 39 tonnes en 1991, à moins de compter la navette spatiale Columbia (OV-102 ) en 2003", a-t-il écrit. Le segment pesant près de 18 tonnes appartenant au lanceur Longue-Marche 5B s'est écrasé dans l'océan, au large de la côte ouest de la Mauritanie, dans le nord-ouest de l'Afrique. La descente a été plus tard confirmée par une unité de l'US Air Force.

La majeure partie de l'étage principale, qui faisait 30 mètres de long, s'est désintégrée lors de sa rentrée dans l'atmosphère terrestre, et les débris restants ne sont heureusement pas tombés sur des terres habitées mais dans l'océan. "Pour un grand objet comme celui-ci, des morceaux denses comme les pièces des moteurs de fusée pourraient survivre à la rentrée et s'écraser sur Terre", a déclaré Jonathan McDowell à la chaîne de télévision américaine CNN. Et d'ajouter : "une fois qu'ils atteignent la basse atmosphère terrestre, ils se déplacent relativement lentement, donc dans le pire des cas, ils pourraient détruire une maison."

Le géant asiatique ayant construit plusieurs bases de lancement en pleine terre et non près des côtes, pour des raisons de sécurité pendant la période de la guerre froide, des débris de fusée atterrissent assez souvent en pleine terre. En mars dernier par exemple, un propulseur latéral de la fusée Longue-Marche 3B à trois étages est retombé en pleine terre. Et selon les images partagées sur le réseau social chinois Weibo, le morceau faisait environ 2,2 mètres de diamètre.

Enfin, ce n'est pas la première descente incontrôlée pour un engin spatial chinois. En effet, en avril 2018, la station spatiale chinoise Tiangong-1 avait effectué une descente incontrôlée vers la Terre et avait suscité de nombreuses craintes de la communauté spatiale internationale. Le pays a développé la nouvelle fusée Longue Marche 7A pour pouvoir réduire le danger des débris à l'avenir.

A lire aussi — La Chine a lancé un nouveau vaisseau spatial expérimental capable d'accueillir 6 astronautes à terme

Business Insider
Découvrir plus d'articles sur :