Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Le Premier ministre souhaite éviter 'la perspective d'un reconfinement généralisé' dû à l'épidémie de Covid-19

Le Premier ministre souhaite éviter 'la perspective d'un reconfinement généralisé' dû à l'épidémie de Covid-19
Jean Castex, le Premier ministre, à la sortie du Conseil des ministres du mardi 7 juillet 2020. © Getty Images/Antoine Gyori-Corbis

Les vacances des Français ne seront pas aussi sereines que les autres années à cause de l'épidémie de Covid-19, le virus continuant à circuler dans le pays. Le Premier ministre Jean Castex a appelé lundi 3 août les Français et les services de l'État à "ne pas baisser la garde" face à une résurgence du Covid-19, afin d'éviter "un reconfinement généralisé". Il s'exprimait depuis Roubaix, en métropole de Lille, où le port du masque est désormais obligatoire dans certains "lieux publics ouverts" comme ailleurs dans le pays. "Le virus n'est pas en vacances, et nous non plus", a dit le chef du gouvernement.

"Il faut nous protéger contre ce virus, surtout sans faire arrêter la vie économique et la vie sociale, c'est-à-dire en évitant la perspective d'un reconfinement généralisé", a-t-il expliqué. Dans certaines régions, "on constate une progression des données de l'épidémie qui doit nous conduire à être plus que jamais attentifs, et c'est le cas", a insisté Jean Castex, qui n'a répondu à aucune question. Il s'est félicité des 14 000 tests déjà effectués dans la métropole de Lille, qui fait face à un regain de cas de Covid-19. "Il faut poursuivre, aller dans les endroits où des clusters sont susceptibles d'apparaître", a-t-il toutefois prévenu.

"J'appelle chaque Français à rester très vigilant car la lutte contre le virus dépend bien sûr de l'État, des collectivités locales, des institutions, mais aussi de chacun d'entre nous", a ajouté Jean Castex. Dans la métropole lilloise, qui compte 95 communes regroupant 1,2 million d'habitants, le taux de positivité atteint 3%, un niveau "trois fois plus élevé que dans le reste du département", et le taux d'incidence s'établit désormais à 38 personnes contaminées pour 100 000 habitants contre 17 deux semaines plus tôt. La vigilance est donc plus que jamais de mise cet été en France.

À lire aussi — Donald Trump partage les théories d'une médecin pro-hydroxychloroquine qui croit aux 'esprits reptiliens'

Découvrir plus d'articles sur :