Le président de Microsoft France estime qu'il faut arrêter de dire 'intelligence artificielle'

Carlo Purassanta, président de Microsoft France et Laurence Lafont, directrice des opérations de Microsoft France, lors de la conférence de rentrée, le 19 septembre 2019. Business Insider France/ Chisato Goya

"Arrêtez de dire 'intelligence artificielle', dites plutôt 'intelligence numérique' !", a déclaré Carlo Purassanta, président de Microsoft France, lors de la conférence de rentrée de l'entreprise, ce jeudi 19 septembre 2019, à Paris. Ce dernier a estimé que le terme "intelligence artificielle" pouvait "faire peur" et véhiculer l'idée que les ordinateurs vont remplacer des humains. "Avec le mot 'artificielle', on pense que c'est en opposition à 'humain'. Ce n'est pas ça", a-t-il ajouté. Carlo Purassanta a complété son propos en affirmant que "l'intelligence numérique ne détruit pas les valeurs humaines mais fournit des capacités supplémentaires pour mieux travailler et mieux vivre". 

Dans une interview accordée à BFM Business plus tôt dans la journée, le président de Microsoft France avait détaillé son idée : "les ordinateurs, les smartphones, les objets vont juste avoir une intelligence numérique supérieure qui nous accompagne dans notre façon de faire, de travailler. C'est de la productivité personnelle. Ça ne veut pas dire travailler plus, ça veut dire travailler mieux, donc peut-être même moins [...]. Quand je cherche quelque chose, je le trouve plus facilement, je peux demander, j'ai une réponse, l'interaction va être naturelle, je peux discuter avec une intelligence numérique".

Sa vision de l'intelligence artificielle (IA) s'oppose à celle d'autres comme Elon Musk, qui a déclaré à plusieurs reprises que l'IA représente le "plus grand risque auquel nous faisons face en tant que civilisation", que les humains seraient réduits à des "chats domestiqués" comparés aux ordinateurs surpuissants qui sont en train d'être construits ou encore que "la bataille pour la supériorité de l'IA au niveau national est la cause la plus probable d'une troisième Guerre mondiale".

Actuellement, nous sommes pourtant encore "vraiment très loin de construire une machine vraiment intelligente", d'après Yann LeCun, directeur scientifique de l'intelligence artificielle (IA) chez Facebook.

En matière d'IA, Microsoft France a par ailleurs annoncé l'ouverture de 20 écoles IA Microsoft d'ici 2020, soit 500 apprenants. L'entreprise accueillera en 2020 une nouvelle promotion de 40 apprenants sur son campus à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine) dont 15 élèves atteints de troubles autistiques Asperger ou haut-niveau. Aujourd'hui, il existe neuf écoles en France. Le programme de formation des Ecoles IA Microsoft est conçu conjointement avec l'école du numérique Simplon et est destiné aux personnes éloignées de l'emploi ayant un intérêt pour le code et les mathématiques.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : La dirigeante d'Amazon chargée du recrutement révèle ce qu'il faut faire pour décrocher un job chez le géant de l'e-commerce

VIDEO: Un fervent utilisateur de Mac passe au PC — voici ses impressions