Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Le président du PSG Nasser Al-Khelaïfi inculpé dans une affaire de corruption par la justice suisse

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Le président du PSG Nasser Al-Khelaïfi inculpé dans une affaire de corruption par la justice suisse
© Photo by Nicolas Briquet/SOPA Images/LightRocket via Getty Images

La justice suisse a inculpé dans une affaire de corruption le président du Paris Saint-Germain et directeur de BeIN Media Group, Nasser Al-Khelaïfi, ainsi que l'ancien numéro deux de la Fifa, Jérôme Valcke, a annoncé le Ministère public de la Confédération dans un communiqué. L'acte d'accusation évoque "le contexte de l'attribution de droits médiatiques de différentes Coupes du monde de football et Coupes des Confédérations de la FIFA". Il est reproché à Nasser Al-Khelaïfi "l'instigation à la gestion déloyale qualifiée commise par Valcke".

Le président qatari du PSG aurait favorisé un enrichissement illégal de Jérôme Valcke. L'ancien Secrétaire général de la Fédération Internationale de Football Association (FIFA), entre 2007 et 2015, aurait bénéficié d'avantages sans en faire part à l'organisation qu'il dirigeait, "se comportant ainsi de manière contraire à ses devoirs dans le cadre de son activité de Secrétaire général", explique le communiqué. Nasser Al-Khelaïfi aurait acheté une villa en Sardaigne, "via une société", à la place Jérôme Valcke.

Ce dernier aurait ensuite obtenu le remboursement d'un acompte d'environ 500 000 euros, versé à des tiers pour cette même villa. Et il aurait obtenu "le droit de jouissance exclusif" de la villa pour une période de 18 mois, jusqu'à sa suspension de la FIFA, le tout sans avoir à payer un loyer estimée entre 900 000 et 1,8 million d'euros. La justice suisse n'explicite pas plus le rôle de Nasser Al-Khelaïfi ainsi que le lien entre cette villa et l'attribution de droits médiatiques de différents événements sportifs.

Versements d'un montant total de 1,25 M€ en faveur de Jérôme Valcke

Outre Jérôme Valcke, accusé de "corruption passive", et Nasser Al-Khelaïfi, un troisième prévenu présenté comme "un homme d'affaires actif dans le domaine des droits sportifs" est accusé de "corruption active". Il aurait effectué trois paiements d'une valeur totale de 1,25 million d'euros en faveur de la société Sportunited Sarl de Jérôme Valcke. Des paiements que l'ex-Secrétaire général de la FIFA aurait "faussement" comptabilisé comme des prêts dans les bilans de la société en 2013 et 2014.

Ces sommes auraient été promises et versées par le troisième prévenu en contrepartie de l'influence exercée par Jérôme Valcke, dans le cadre de ses fonctions entre 2013 et 2015, pour favoriser "des partenaires médiatiques de sa préférence", dans le cadre d'attribution de droits médiatiques pour l'Italie et la Grèce de Coupes du monde de football et Coupes des Confédérations se déroulant entre 2018 et 2030.

Découvrir plus d'articles sur :