Publicité

Joe Biden déclare que "l'unité est la voie à suivre" dans son discours inaugural

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Joe Biden déclare que "l'unité est la voie à suivre" dans son discours inaugural
Le nouveau président des Etats-Unis, Joe Biden. © Alex Wong/Getty Images
Publicité

S'exprimant depuis la même scène qui a été dépassée par de violents insurgés il y a tout juste deux semaines, le président Joe Biden a appelé à l'unité et à la persévérance dans son discours d'investiture mercredi 20 janvier. "Pour surmonter ces défis, pour restaurer l'âme et assurer l'avenir de l'Amérique, il faut bien plus que des mots. Il faut la chose la plus insaisissable dans une démocratie : l'unité", a déclaré Joe Biden. S'appuyant sur le thème fondateur de sa campagne, le nouveau président a exhorté les Américains à s'unir et à faire "baisser la température" de la politique nationale.

À lire aussi — On vous présente la famille de Joe Biden, nouveau président des États-Unis

Il a souligné les immenses défis auxquels le pays est confronté, entre les 400 000 décès dus au coronavirus, la montée du chômage et les émeutes du Capitole qui ont engendré une présence militaire sans précédent dans la capitale américaine afin que le nouveau président puisse être inauguré sans incident. Le voyage de Biden jusqu'au lieu de son investiture a été chargé d'émotion. Avant de quitter son État natal du Delaware pour la capitale mardi, Biden s'est effondré en larmes en pensant à son fils Beau, décédé d'un cancer du cerveau à l'âge de 46 ans en 2015.

La mort de Beau est survenue alors que l'on spéculait sur le fait que Biden se présenterait à la présidence en 2016. Il ne l'a pas fait, mais il a finalement décidé de se présenter pour la troisième fois en 2020 en raison de ce qu'il a vu à Charlottesville au cours de l'été 2017.

Son programme de campagne central est devenu "la restauration de l'âme de la nation", Biden se présentant au sein des démocrates comme un rassembleur capable de fédérer les électeurs blancs de la classe ouvrière mécontents qui ont abandonné le parti en 2016 et ont fait pencher la balance du côté de Trump contre Hillary Clinton.

Version originale : Jake Lahut/Business Insider

À lire aussi — Joe Biden annonce un plan de relance de 1 900Mds$

Découvrir plus d'articles sur :