Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Le ralentissement économique de l’Europe influera sur sa position dans le monde d’ici 20 ans prévient un de ses hauts dirigeants

Le ralentissement économique de l’Europe influera sur sa position dans le monde d’ici 20 ans prévient un de ses hauts dirigeants
© REUTERS/Yves Herman

L'Europe tangue. Le referendum sur le Brexit en a été la dernière démonstration.

Cette situation doit pousser les Etats membres à resserrer leurs liens, selon le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker.

"L'heure n’est pas au compartimentage national, mais à l’unité et donc à l’UE", affirme-t-il dans un entretien au site d'information politique Contexte.

C'est son influence au niveau mondial qui est en jeu.

"D’ici 10 à 20 ans, l’Europe ne sera plus un très grand acteur global", prévient Jean-Claude Juncker.

D'une part, il s'appuie sur les projections démographique mondiales. "À la fin de notre siècle, nous représenterons 4 % de la population mondiale."

D'autre part, il constate l'effritement de l'influence économique européenne :

"L’Europe est économiquement forte aujourd’hui, mais ce ne sera pas éternel. Elle représente 30 % de la richesse économique mondiale, mais 80 % de la valeur ajoutée mondiale est hors de l’UE et notre part relative dans le PIB mondial est en chute libre".

Interrogé par Contexte sur la primaire de la droite et du centre en France, il rejoint François Fillon sur son constat. "Il a raison de dire que c’est la fin d’une certaine Europe, car il y a ces fissures et cassures de solidarité, que nous n’arrivons pas à cacher et que je ne veux pas cacher."

En revanche, selon lui, cette situation n'octroie aucun crédit à un démantèlement de l'Union Européenne. Au contraire. "Chaque État pris isolément n’a pas la force d’imposer ses vues ou prétendre à titre individuel pouvoir parler au nom de tous les autres."

Business Insider
Découvrir plus d'articles sur :