Le réalisateur de 'Spider-Man : Far From Home' revient sur les scènes post-générique

"Spider-Man: Far From Home." Sony

ATTENTION : Cet article contient des spoilers. Ne lisez pas si vous avez l'intention d'aller voir "Spider-Man : Far From Home".

Si vous êtes restés jusqu'à la toute fin de "Spider-Man : Far From Home", après le générique de fin, vous avez pu découvrir deux des meilleures scènes post-générique que Marvel Cinematic Universe a pu offrir jusqu'à présent. Le film rempli de spoilers et de tours de passe-passe allait forcément réserver quelques moments surprenants. La première scène arrive en fait en plein milieu du générique, et montre Spider-Man (Tom Holland) se balancer à travers New York avec MJ (Zendaya) dans ses bras tandis qu'elle lui demande d'arrêter.

Spider-Man la dépose et juste au moment où il s'apprête à la laisser, un panneau publicitaire affiche un flash info en plein Manhattan. On assiste alors à une scène choquante : le rédacteur en chef du Daily, Bugle J. Jonah Jameson (J.K Simmons, qui joue également ce même rôle dans les films Spider-Man du début des années 2000, réalisés par Sam Raimi) apparaît à l'écran et fait une annonce. Jonah Jameson montre alors les images obtenues par Mysterio (Jake Gyllenhaal) avant sa mort à Londres. Les images font passer Spider-Man pour l'instigateur des événements ayant survenu à Londres, et Mysterio révèle également l'identité du super-héros : Spider-Man est Peter Parker. La scène se termine avec Spider-Man regardant le panneau, profondément choqué.

A lire aussi —  'Spider Man : Far From Home' : Samuel L. Jackson a repéré une grosse erreur sur l'affiche du film

Un choix logique 

Le réalisateur de "Spider-Man : Far From Home" Jon Watts a déclaré au magazine INSIDER qu'il voulait que ce Jonah Jameson soit celui qui fasse cette révélation, qui donne une idée de la façon dont Spider-Man sera perçu publiquement dans le prochain film Marvel.

J.K Simmons en tant que J. Jonah Jameson. Sony

"C'était tout à fait logique dans le contexte de l'histoire que nous voulions raconter", a expliqué Jon Watts. "On voulait que Mysterio soit celui qui révèle l'identité de Peter et cela devait être fait aux infos, donc on s'est dit, si c'est aux infos, ça doit être dans le Daily Bugle, et par extension, ça devait être J.K. Simmons. Il n'y a eu aucun débat à ce sujet. S'il n'avait pas voulu le faire, nous ne l'aurions pas fait. On aurait imaginé autre chose."

Heureusement, J.K. Simmons a accepté. Jon Watts a modernisé Jonah Jameson et le Daily Bugle. Jonah Jameson n'est plus le journaliste mâchonnant ses cigares et suppliant ses rédacteurs de prendre des photos de Spider-Man. Le Daily Bugle a basculé sur la vidéo et dans la scène, Jonah Jameson est habillé de sorte à ressembler à une personnalité comme Alex Jones, le célèbre conspirationniste américain. "Il représente toujours un personnage très similaire à celui des films de Sam Raimi, mais maintenant, il y a une comparaison au monde réel qu'il n'y avait pas avant", explique Jon Watts. "Il n'a pas tant changé, c'est plutôt le monde réel qui a changé".

Mais la deuxième scène post-générique a peut-être provoqué le plus gros choc de "Spider-Man : Far From Home". Il s'avère que Nick Fury (Samuel L. Jackson) et la membre de S.H.I.E.L.D. Maria Hill (Cobie Smulders) étaient en fait des Skrulls (métamorphes) tout au long du film.

Ben Mendelsohn incarne Talos dans "Captain Marvel". Marvel Studios

Dans cette scène, alors que tous les deux sont dans leur voiture, ils reviennent à leur forme d'origine. Nick Fury était en réalité Talon (Ben Mendelsohn) que l'on a pu déjà apercevoir dans "Captain Marvel". La mission de Talos était d'aller sur Terre et donner les lunettes E.D.I.T.H. à Peter Parker, tandis que le vrai Nick Fury prenait des vacances dans le vaisseau spatial des Skrulls. Bien entendu, plus facile à dire qu'à faire. Jon Watts a déclaré qu'il trouvait cela logique d'ajouter cette scène dans le film, puisque l'histoire entière est une supercherie.

A lire aussi — 'Spider-Man : Far From Home' dépasse les attentes au box office après son premier week-end en salles

"Une fois que vous êtes sur la même longueur d'onde qu'un film de supercherie comme celui-ci, j'ai l'impression que vous avez plus de liberté de faire ce genre de retournements de situation", a dit Jon Watts. "Tout le monde ment. Tout le monde cache quelque chose. Personne n'est ce qu'il prétend être. C'était juste logique de placer cette scène à la fin. Tandis qu'on développait l'histoire, une question persistait dans nos têtes, 'Comment berner Nick Fury ? Son super-pouvoir, c'est d'être sceptique.' Mais nous savions qu'il devait être berné afin que l'histoire marche. Dés que j'ai vu "Captain Marvel", j'ai su ce qu'on allait devoir faire."

Il semblerait que tout a marché dans ce film : il a, jusqu'à présent, rapporté plus de 580 millions de dollars au box office à l'échelle mondiale.

Version originale : Jason Guerrasio/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Jessica Jones, Daredevil et les autres super-héros abandonnés par Netflix n'intégreront pas les films Marvel (pour l'instant)

VIDEO: Ce berceau connecté pour bébé inventé par Ford simule un trajet en voiture pour endormir votre enfant