Le réseau conservateur Parler de nouveau téléchargeable sur iPhone

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Le réseau conservateur Parler de nouveau téléchargeable sur iPhone
L'application est prisée par les mouvements conservateurs, y compris en France. © Parler

Le réseau social Parler, refuge de l'extrême-droite américaine et des proches de Donald Trump, a fait son retour sur la plateforme de téléchargement d'application d'Apple ce lundi. L'appli avait été banni le 9 janvier par le groupe californien qui l'accusait d'avoir laissé se propager des messages d'incitation à la haine et à la violence lors de l'invasion du Capitole à Washington, le 6 janvier.
Une foule de partisans de Donald Trump avait alors envahi le siège du Congrès américain pour protester contre la certification de la victoire de Joe Biden à l'élection présidentielle de novembre 2020. La ré-autorisation de Parler avait été confirmée par Apple le mois dernier, la marque à la pomme ayant alors indiqué que le réseau social avait "proposé des mises à jour en termes de modération des contenus".

À lire aussi — 5 choses à savoir sur Parler, le réseau social préféré des Trumpistes

Une nouvelle version pour filter les contenus haineux

Pour sa part, Parler a affirmé lundi avoir fourni "des preuves irréfutables au Congrès et au grand public que, au regard de ses efforts pour avertir les agences de maintien de l'ordre des graves menaces et des incitations à la violence avant le 6 janvier, la mise au pilori et l'interdiction de Parler étaient profondément injustes".
Avant son éviction des boutiques en ligne d'Apple et de Google, Parler, qui se qualifie de "réseau social impartial" et de vrai défenseur de la liberté d'expression, revendiquait plus de 20 millions d'utilisateurs.
Selon le Washington Post, la nouvelle version de l'application disponible sur l'App Store utilise des outils d'intelligence artificielle pour filtrer des contenus à caractère haineux. Ces publications restent cependant visibles en dehors d'iOS, le système d'exploitation mobile d'Apple, affirme le quotidien américain: les membres du réseau peuvent les voir sur le site internet de Parler ou sur l'application téléchargée depuis d'autres plateformes que celle d'Apple.

Interrogé à ce sujet par l'AFP, Parler n'a pas confirmé ces informations. L'entreprise a par ailleurs annoncé lundi que George Farmer, son actuel directeur de l'exploitation, allait devenir directeur général en remplacement de Mark Meckler.

Dans un communiqué, George Farmer a affirmé que "Parler a commencé comme une petite startup, qui différait de ses rivales de la Big Tech grâce à son engagement pour le libre marché des idées dans la pure tradition du Premier Amendement" de la Constitution américaine qui protège la liberté d'expression. Après la suppression du compte Facebook de Donald Trump, l'ancien président américain pourrait bien se retrouver sur le réseau fétiche de ses partisans.

À lire aussi — Yubo, Co-Star, Hoop... 6 applis de la génération Z dont vous n'avez sûrement jamais entendu parler

Découvrir plus d'articles sur :