Depuis sa sortie début juin 2019, le nouveau robot cuiseur multifonctions low cost de Lidl, Monsieur Cuisine Connect, ne cesse de faire parler de lui. Bousculades dans les magasins, rupture de stock, revente sur Internet à prix d'or : le robot n'est pas passé inaperçu. Mais deux Français qui s'amusaient avec son écran tactile ont découvert des éléments curieux. Avec l'aide de Numerama, qui publie son enquête ce jeudi, ces tests ont notamment révélé qu'un micro a été installé sur le robot sans que ce ne soit mentionné sur la notice. 

C'est en essayant d'installer le jeu vidéo Doom sur le Monsieur Cuisine Connect qu'Alexis Viguié et Adrien Albisetti, deux internautes futés, ont remarqué que le clavier du robot était le même que celui d'Android, le système d'exploitation le plus utilisé au monde sur les smartphones et les appareils électroniques. Une découverte déjà faite par un utilisateur allemand qui avait réussi à "déverrouiller" l'interface Android de son robot, et qui l'avait ensuite utilisé en guise de tablette connectée. Voici la vidéo du piratage. 

Mais ça n'est pas tout : Numerama souligne qu'un micro semble être intégré à Monsieur Cuisine Connect, alors que sa présence n'est mentionnée nulle part. Le micro semble pourtant très bien fonctionner, à tel point que les deux Français ont même réussi à utiliser l'application de messagerie vocale Discord. 

Le micro a-t-il été installé volontairement ?

De prime abord, Numerama suggère de regarder du côté de la tablette qui a été intégrée au Monsieur Cuisine Connect. Elle semble n'avoir quasiment pas été modifiée pour le robot cuiseur. Le micro pourrait donc avoir été installé par défaut, sans que les utilisateurs de l'appareil en aient réellement besoin. Pourtant, en démontant le robot, Alexis Viguié et Adrien Albisetti ont découvert que le micro a été déporté volontairement sur le côté, en dehors de la tablette, par une extension mécanique. Le youtubeur allemand Gauster Haus avait fait les mêmes constations lorsqu'il avait filmé le démontage du robot en mai 2018. 

Et lorsqu'on regarde le robot de l'extérieur, aucun doute possible : deux trous ont été percés des deux côtés de la ventilation, ils sont même visibles sur les photos promotionnelles (voir ci-dessous). 

Le robot Monsieur Cuisine Connect de Lidl dissimulerait un micro

Lidl

Y aurait-il des mises à jour incluant une commande vocale prévues à l'avenir ? Dans la notice de l'appareil,  Lidl mentionne effectivement que l'appareil pourra faire l'objet de mises à jour logiciel automatiques, donc sans l'accord de l'utilisateur, comme le souligne Numerama. Alexis Viguié et Adrien Albisetti ont de plus remarqué que la tablette utilisée dans l'appareil tournait sur Android 6.0 avec des correctifs de sécurité datant de 2017. Monsieur Cuisine Connect a pourtant été commercialisé un an après que Google a sorti les dernières mises à jour de cette version de l'OS. Bien qu'aucune attaque n'ait été constatée pour le moment, cette vieille version d'Android rend le robot cuiseur vulnérable aux pirates.

Contacté par Business Insider France, Lidl affirme que l'enseigne "ne veut et ne peut accéder au micro à distance". Elle confirme cependant la présence d'un micro dans la dernière version du Monsieur Cuisine Connect sortie le 3 juin dernier mais insiste sur le fait qu'il n'est pas actif "et ne peut être activé par le client que de façon fortuite". Lidl s'explique tout de même sur la présence de ce micro : "Cette option de microphone est installée dans la machine pour permettre des évolutions futures comme par exemple la commande vocale. L'activation de cette dernière fera l'objet d'une mise à jour et le client pourra opter ou non pour cette fonctionnalité", en précisant que le groupe ne souhaitait pas communiquer pour l'instant sur cette mise à jour. 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Vous n'avez pas eu de Monsieur Cuisine Connect ? Ces robots Moulinex ou Kenwood peuvent aussi faire l'affaire