Le site web Starlink de SpaceX est désormais disponible en français

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Le site web Starlink de SpaceX est désormais disponible en français
SpaceX a traduit le site web de Starlink en français alors que de plus en plus de personnes à travers le monde s'abonnent à ce service. © Axel Springer

Le site web Starlink de SpaceX dispose désormais d'une version française, alors que de plus en plus de personnes du monde entier passent commande de son service d'internet par satellite. Le site web offre également aux clients la possibilité de payer en euros, plutôt qu'en dollars.

Starlink n'est pas encore disponible en France, mais étant donné que plus de 300 millions de personnes dans le monde parlent le français et qu'il s'agit de la deuxième langue maternelle la plus parlée, il n'est pas surprenant que SpaceX ait proposé cette option sur son site web pour attirer davantage de clients.

À lire aussi — L'Internet par satellite Starlink de SpaceX a récolté plus de 500 000 commandes et acomptes

Si un Français souhaite s'inscrire à Starlink, il doit indiquer son adresse dans le champ prévu à cet effet et la page suivante lui dira quand le service sera disponible dans sa région. Actuellement, Starlink devrait arriver en France entre le milieu et la fin de l'année 2021, mais les abonnés peuvent verser un dépôt de 99 euros pour garantir le service.

Capture d'écran du site en français. Starlink

L'Australie, la Nouvelle-Zélande, le Mexique et les régions des États-Unis où Starlink n'est pas encore disponible offrent également la possibilité de précommander le service Internet en échange d'un dépôt.

En février, Elon Musk a indiqué sur Twitter que le coût de Starlink était "censé être le même dans tous les pays. La seule différence devrait être les taxes et les frais d'expédition". SpaceX a déclaré mardi qu'elle avait obtenu plus de 500 000 commandes et dépôts de clients du monde entier, ce qui indique le rythme auquel la demande pour l'internet spatial augmente.

Depuis le lancement du test "Better Than Nothing Beta" de Starlink en octobre, le service a rassemblé plus de 10 000 bêta-testeurs dans le monde et a mis en orbite plus de 1 350 satellites. L'objectif de la société est de mettre en orbite jusqu'à 42 000 satellites d'ici à la mi-2027.

Le lancement le plus récent de Starlink a eu lieu mardi 4 mai, lorsque SpaceX a envoyé 60 satellites en orbite via sa fusée réutilisable Falcon 9.

Version originale : Kate Duffy/Insider

À lire aussi — SpaceX pourra envoyer ses satellites Starlink à plus basse altitude

Découvrir plus d'articles sur :