Publicité

Le télescope Hubble a pris des photos de tempêtes rouges dans l'hémisphère nord de Jupiter

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Le télescope Hubble a pris des photos de tempêtes rouges dans l'hémisphère nord de Jupiter
Une photo de Jupiter prise par le télescope Hubble le 4 septembre 2021. © NASA, ESA, Amy Simon (NASA-GSFC), Michael H. Wong (UC Berkeley), Joseph DePasquale (STScI)
Publicité

Les dernières photos de Jupiter, prises par le télescope Hubble de la NASA et publiées jeudi, montrent de nouvelles tempêtes dans l'hémisphère nord de la planète — mais la géante gazeuse recèle encore des secrets, selon les experts. Chaque année, Hubble consacre quelques jours de son précieux temps de fonctionnement à prendre des photos des planètes extérieures de notre système solaire.

"L'apparence colorée de Jupiter est due aux différents produits chimiques présents dans l'atmosphère de la planète qui reflètent la lumière du Soleil", a expliqué à Insider Affelia Wibisono, chercheuse au Mullard Space Science Laboratory de l'University College de Londres. "Le phosphore, le soufre et les hydrocarbures peuvent être remontés des profondeurs dans l'atmosphère jusqu'au sommet des nuages par de puissantes tempêtes qui apparaissent alors sous forme de taches blanches et brunes", a détaillé Affelia Wibisono.

À lire aussi — Hubble a détecté des changements mystérieux de la Grande Tache rouge de Jupiter

"Cette nouvelle image de Jupiter prise par Hubble a permis aux scientifiques de suivre les tempêtes de Jupiter et de comprendre les schémas météorologiques de la planète en surveillant les changements de couleur de son atmosphère", a-t-elle ajouté.

Ci-dessous les moments forts révélés par la séance photo de Jupiter en 2021 :

De nouvelles tempêtes rouge foncé sont apparues dans l'hémisphère nord de Jupiter

Des photos de Jupiter prises par Hubble le 25 août 2020 (à gauche) et le 4 septembre 2021 (à droite). NASA

Cette année, plusieurs nouvelles tempêtes, ou "barges", sont apparues au nord de l'équateur de la planète, selon la NASA.

"Les barges sont des régions sans nuages dans l'atmosphère de Jupiter", a déclaré Affelia Wibisono. Elles peuvent être difficiles à voir car leur couleur est généralement similaire à celle de leur environnement, mais elles se distinguent de la ceinture équatoriale nord de Jupiter, qui est plus claire.

Les flèches montrent les nouvelles tempêtes sur Jupiter. Les photos ont été prises en 2020 à gauche, et en 2021 à droite. NASA/Insider

Les scientifiques pensaient que la zone équatoriale de Jupiter changerait de couleur. Ce n'est pas le cas.

La bande équatoriale de Jupiter est restée invariablement orange, au lieu de devenir rouge foncé, pendant plus longtemps que prévu par les scientifiques, a déclaré la NASA dans un communiqué.

Les flèches pointent vers la zone équatoriale de Jupiter. Les photos ont été prises en 2020 à gauche et en 2021 à droite. NASA/Insider

Malgré son nom, la "Red Spot Junior" (petite tâche rouge) de Jupiter est toujours beige.

La Grande Tache Rouge de Jupiter a gagné un compagnon en 2000, une tempête gigantesque appelée "Red Spot Junior", lorsque trois tempêtes plus petites ont fusionné. Elle est à peu près aussi grande que la Terre et se déplace vers l'est, dans la direction opposée à celle de la Grande Tache Rouge.

"La lumière solaire ultraviolette peut provoquer un changement chimique dans certains de ces matériaux, ce qui provoque des taches rouges, comme la Grande Tache rouge et la Red Spot Jr.", a déclaré Affelia Wibisono.

Les caractéristiques atmosphériques de Jupiter comprennent la Grande Tache Rouge et la "Red Spot Jr." que l'on voit sur cette photo prise par Hubble. NASA/ESA/NOIRLab/NSF/AURA/M.H. Wong and I. de Pater (UC Berkeley) et al.

Lorsqu'elle s'est formée, la "Red Spot Jr." était appelée "Oval BA", jusqu'à ce qu'elle devienne rouge en 2006, ce qui a incité les scientifiques à la comparer à la Grande Tache rouge. Depuis lors, cependant, la "Red Spot Jr." est revenue à une teinte plus proche du blanc.

Un léger assombrissement de la "Red Spot Jr.", observé en 2020, a incité les scientifiques à penser qu'elle redevenait rouge, mais les photos de jeudi suggèrent que ce n'est pas le cas. Au contraire, elle reste de couleur claire.

Hubble, vieux de plusieurs décennies, est en mauvais état. Un télescope de remplacement doit être lancé le mois prochain.

Le télescope James Webb, le 4 mars 2020. NASA/Northrop Grumman

L'année a été difficile pour Hubble, qui a été lancé en 1990. Par deux fois cette année, le télescope spatial le plus puissant du monde a perdu le contact avec la Terre et s'est éteint, une première fois en juin et une seconde fois en novembre.

Hubble a également de la concurrence. Le télescope spatial James Webb est doté d'un miroir plaqué or de 21,3 pieds de large (environ 6,5 mètres) et d'un champ de vision nettement plus étendu que son prédécesseur, ce qui lui permettra de scruter l'univers plus lointain. Le lancement du télescope James Webb est prévu pour la fin du mois prochain.

Version originale : Marianne Guenot/Insider

À lire aussi — Le télescope spatial Hubble a découvert de la vapeur d'eau sur Ganymède, la lune de Jupiter

Découvrir plus d'articles sur :