Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Le télescope Hubble a pris une photo saisissante d'une galaxie 'floconneuse', avec un centre vide

Le télescope Hubble a pris une photo saisissante d'une galaxie 'floconneuse', avec un centre vide
La galaxie NGC 2275, capturée par le télescope spatial Hubble, le 2 juillet 2020. © ESA/Hubble & NASA, J. Lee et l'équipe PHANGS-HST ; Remerciements : Judy Schmidt (Geckzilla)

Le plus puissant télescope spatial de la NASA, Hubble, a pris une galaxie unique et pittoresque en photo, dont le cliché a été publié jeudi. Cette galaxie, appelée NGC 2775, est située à 67 millions d'années-lumière et ne semble plus former d'étoiles. Les astronomes peuvent le constater grâce à son centre relativement vide et clair. Quand elle était plus jeune, la région centrale de la galaxie était probablement pleine d'activité, lorsque le gaz se condensait en étoiles naissantes. Aujourd'hui, tout ce gaz semble être épuisé.

Les bras qui tournent autour du centre de la galaxie sont "floconneux" — duveteux et d'aspect plumeux — en raison des lignes sombres de poussière et des nuages de gaz. Des millions de jeunes étoiles brillent d'un bleu éclatant à travers la brume. En revanche, d'autres galaxies spirales — dont la Voie lactée — ont des bras plus distincts où les étoiles et le gaz sont comprimés.

La représentation de la Voie lactée de cet artiste montre les deux bras majeurs de la galaxie et deux bras mineurs attachés aux extrémités d'une barre centrale épaisse.  NASA/JPL-Caltech

Hubble est encore le télescope le plus puissant de la NASA, mais pas pour longtemps

La NASA a lancé Hubble sur l'orbite terrestre en avril 1990. Depuis, le télescope a découvert de nouvelles planètes, révélé d'étranges galaxies et apporté de nouvelles connaissances sur la nature des trous noirs. Il a également permis de découvrir que l'univers s'étend plus rapidement que les scientifiques ne l'imaginaient.

Le télescope spatial Hubble en orbite autour de la Terre, 2002.  NASA/ESA

Les prochains télescopes spatiaux pourraient prendre des photos encore plus frappantes que celles de Hubble. Le prochain projet de la NASA, le télescope spatial James Webb (JWST), utilisera des caméras infrarouges plus avancées que tous les télescopes précédents pour imager notre galaxie.

"Même une seule image de Webb sera l'image de la plus haute qualité jamais obtenue du centre galactique", affirme Roeland van der Marel, un astronome qui a travaillé sur les outils d'imagerie du JWST, dans un communiqué de presse de 2019.

Ingénieurs et techniciens travaillent sur le télescope spatial James Webb.  NASA/Chris Gunn

De telles images pourraient aider à répondre à certaines des plus grandes questions des scientifiques sur la formation de notre galaxie et son évolution dans le temps. Le futur télescope est entièrement assemblé et doit maintenant subir un long processus d'essai dans les installations californiennes de Northrop Grumman avant sa date de lancement, le 30 mars 2021.

En outre, le télescope Nancy Grace Roman — nommé d'après celle qui a rendu possible le lancement de Hubble — aura une vue 100 fois supérieure à celle de Hubble. Après son lancement au milieu des années 2020, il devrait photographier des milliers de nouvelles exoplanètes et sonder la nature de l'énergie sombre, une force mystérieuse qui constitue 68 % de l'univers et qui en entraîne l'expansion.

Le champ de vision du télescope spatial Hubble comparé à celui de WFIRST.  NASA

Pendant les cinq années de vie du télescope spatial Roman, il mesurera la lumière d'un milliard de galaxies et étudiera la Voie lactée intérieure, dans l'espoir de trouver environ 2 600 nouvelles planètes et de les photographier. Il aidera également les scientifiques à tester la théorie générale de la relativité d'Albert Einstein.

Version originale : Morgan McFall-Johnsen/Business Insider

A lire aussi - La présence d'oxygène ne serait pas suffisante pour dire si une exoplanète réunit les conditions propices à la vie

Découvrir plus d'articles sur :