Publicité

Des galaxies en collision photographiées par le télescope Hubble

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Des galaxies en collision photographiées par le télescope Hubble
Le télescope spatial est déjà trentenaire. © NASA
Publicité

Le télescope spatial Hubble est de retour, et la NASA a des photos pour le prouver. L'observatoire en orbite autour de la Terre a été mis hors service le 13 juin et l'est resté pendant plus d'un mois, tandis que les ingénieurs s'efforçaient d'identifier un mystérieux problème. La NASA n'a toujours pas annoncé la cause exacte du problème, mais les ingénieurs de l'agence ont réussi à remettre Hubble en ligne en activant certains de ses équipements de secours jeudi 15 juillet.

"J'étais assez inquiet", a déclaré Thomas Zurbuchen, administrateur associé de la NASA, lors d'un entretien vidéo vendredi 16 juillet avec Nzinga Tull, qui a dirigé l'équipe de Hubble lors du dépannage. "Nous savions tous que c'était plus risqué que ce que nous faisons habituellement."

À lire aussi — Le télescope spatial Hubble est de nouveau opérationnel

Hubble a lentement remis sous tension ses instruments scientifiques au cours du week-end et a procédé à des vérifications des systèmes pour s'assurer que tout fonctionnait encore. Puis il a pris ses premières images depuis le début de cette débâcle.

Des images de galaxies toujours aussi fascinantes. Science: NASA, ESA, STScI, Julianne Dalcanton (UW) Image processing: Alyssa Pagan (STScI)

Samedi 17 juillet, le télescope a concentré son objectif sur un ensemble de galaxies inhabituelles. L'une de ses nouvelles images montre une paire de galaxies entrant lentement en collision. L'autre image montre une galaxie spirale avec des bras longs et étendus. La plupart des galaxies spirales ont un nombre pair de bras, mais celle-ci n'en a que trois. Hubble observe également les aurores boréales et australes de Jupiter, ainsi que des amas serrés d'étoiles. La NASA n'a pas encore partagé les images de ces observations.

"Je suis ravi de voir que Hubble a de nouveau l'œil sur l'univers, capturant une fois de plus le genre d'images qui nous intriguent et nous inspirent depuis des décennies ", a déclaré Bill Nelson, administrateur de la NASA, dans un communiqué de presse. "C'est le moment de célébrer le succès d'une équipe véritablement dévouée à la mission. Grâce à leurs efforts, Hubble poursuivra sa 32ème année de découverte, et nous continuerons à apprendre de la vision transformationnelle de l'observatoire. "

Un mystérieux problème qui a mis un mois à être résolu

Hubble orbite depuis 31 ans. NASA

Hubble, le télescope spatial le plus puissant du monde, a été mis en orbite en 1990. Il a photographié la naissance et la mort d'étoiles, repéré de nouvelles lunes autour de Pluton et suivi deux objets interstellaires qui traversent notre système solaire. Ses observations ont permis aux astronomes de calculer l'âge et l'expansion de l'univers et d'observer les galaxies formées peu après le Big Bang.

Mais l'ordinateur de la charge utile du télescope a soudainement cessé de fonctionner le 13 juin. Cet ordinateur, construit dans les années 1980, est comme le cerveau de Hubble : il contrôle et surveille tous les instruments scientifiques du vaisseau spatial. Les ingénieurs ont tenté à plusieurs reprises de le remettre en marche, sans succès. Finalement, après avoir effectué d'autres tests de diagnostic, ils se sont aperçus que le problème ne venait pas de l'ordinateur mais d'un autre matériel du vaisseau spatial.

Il n'est pas encore possible de déterminer clairement quel matériel était en cause. Les ingénieurs pensent qu'un dispositif de sécurité de l'unité de contrôle de l'alimentation (PCU) du télescope a demandé à l'ordinateur de la charge utile de s'éteindre. L'unité de contrôle de l'alimentation pourrait avoir envoyé une tension électrique incorrecte à l'ordinateur, ou le dispositif de sécurité lui-même pourrait avoir mal fonctionné.

Nzinga Tull, responsable de la réponse aux anomalies des systèmes de Hubble au Goddard Space Flight Center de la NASA à Greenbelt (Maryland), travaille dans la salle de contrôle le 15 juillet pour remettre Hubble en état de fonctionnement scientifique complet. NASA GSFC/Rebecca Roth

La NASA était préparée à ce genre de problème. Chaque pièce du matériel de Hubble a un jumeau préinstallé sur le télescope au cas où il tomberait en panne. Les ingénieurs ont donc transféré toutes les pièces défectueuses sur ce matériel de secours. Le télescope est maintenant de retour en mode d'observation complet. "Je suis très excitée et soulagée", a rassuré Nzinga Tull après avoir effectué le changement de matériel. "Je suis heureuse d'avoir de bonnes nouvelles à partager."

Bien que la NASA ait résolu le problème, c'est un signe que l'âge de Hubble peut commencer à interférer avec sa science. Le télescope n'a pas été mis à niveau depuis 2009, et certains de ses équipements ont plus de 30 ans. "C'est une machine plus ancienne, et elle nous le dit en quelque sorte : regardez, je deviens un peu vieille, non ? Elle nous parle", a indiqué Thomas Zurbuchen vendredi 16 juillet. "Malgré cela, la science va continuer à progresser, c'est ce qui nous anime."

Version originale : Morgan McFall-Johnsen/Insider

À lire aussi — Le télescope Hubble a pris une photo saisissante d'une galaxie 'floconneuse', avec un centre vide

Découvrir plus d'articles sur :