Pokemon Go est devenu un phénomène en 2016. AP Photo/Nati Harnik

Les utilisateurs de smartphones passent de plus en plus de temps sur des applis.

Le temps total passé sur des applis dans le monde a doublé entre 2014 et 2016, constate un rapport produit par les analystes d'App Annie.

Ce temps est passé de 450 milliards d'heures en 2014, à 900 milliards d'heures en 2016, comme on peut le voir sur le graphique d'App Annie, calqué sur les pratiques des utilisateurs Android. 

Android représentait 86,8% des parts de marché des systèmes d'exploitation dans le monde au troisième trimestre de 2016, contre 12,5% pour iOS. 

"Au quotidien, cela correspond à une moyenne d’environ deux heures par utilisateur de smartphone Android", précise le rapport de l'entreprise américaine spécialisée dans les outils d'analyse pour applications mobiles.

Il y a trois raisons pour lesquelles ce temps d'utilisation a doublé en deux ans.

• L'explosion des nouveaux marchés comme l'Inde et le Brésil

App Annie

Le taux de croissance du nombre d'heures passées sur les applications dans des pays émergents comme l'Inde, le Brésil et l'Indonésie, a fortement contribué a faire augmenté le ratio mondial.

"Ces hausses découlent à la fois de la croissance des bases utilisateurs et de l’augmentation du temps passé par utilisateur (qu’on a d’ailleurs également observé dans les marchés développés)", précise le rapport.

App Annie précise que cette croissance n'est pas prête de s'arrêter, sachant que le taux de pénétration des smartphones en Inde n'est encore que de 30%.

• Le streaming vidéo prend plus de place

"Les principaux services de streaming vidéo sont au coude à coude et leurs chiffres d'affaires explosent", explique le rapport.

YouTube, Netflix, iQIYI et Youdu en Chine ou encore la BBC au Royaume-Uni : les plateformes de streaming sont ainsi de plus en plus utilisées — et rapportent de plus en plus d'argent.

• Le succès de Pokémon Go

Capture d'écran de la vidéo promo de Pokémon Go ©Niantic

Sortie en juillet 2016, l'appli de Niantic a explosé de nombreux records, atteignant notamment "800 millions de dollars d’achats intégrés en 110 jours" — un score atteint par Candy Crush après "seulement" 250 jours.

Mais le fait le plus saillant de Pokémon Go est que l'appli a attiré des "non-joueurs" :

"Comme le jeu a attiré beaucoup de non joueurs et qu’il était pratiqué lors de périodes généralement non consacrées au mobile, il n’a pas prospéré aux dépens d’autres titres", résume App Annie.

En somme, les utilisateurs ont passé du temps à jouer à Pokémon Go sur des périodes qu'ils ne consacraient pas à leur téléphone auparavant. Le temps passé dans les autres applis n'a donc pas baissé.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Sheryl Sandberg dit que le campus pour startups de Xavier Niel a des points communs avec le siège de Facebook en Californie

Facebook ne veut pas diffuser les vidéos en direct avec un léger différé après l'attentat en Nouvelle-Zélande