Le trou noir au centre de notre galaxie est devenu plus affamé et lumineux que jamais

Le trou noir supermassif a connu des "changements sans précédent", selon les scientifiques. NASA

Un trou noir qui se trouve au centre de notre galaxie, normalement inoffensif, s'est régalé de tout ce qui est venu dans sa direction — un phénomène que les scientifiques n'ont pas observé depuis 24 ans. Selon une récente étude publiée dans la revue scientifique américaine The Astrophysical Journal Letters, le trou noir — baptisé Sagittaire A* — est plus affamé que jamais, puisqu'il a consommé des quantités inhabituellement importantes de poussière et de gaz. Des chercheurs de l'Université de Californie à Los Angeles (UCLA) tentent toujours de comprendre pourquoi.

"En général, c'est un trou noir assez tranquille. Nous ne savons pas ce qui induit un tel festin. Nous n'avons jamais rien vu de tel durant les 24 ans pendant lesquels nous avons étudié ce trou noir supermassif", a déclaré Andrea Ghez, co-auteure de l'étude. Les scientifiques avaient tout de même observé quelques changements auparavant comme le fait que le trou noir avait brillé 75 fois plus que d'habitude sur trois jours différents cette année, selon Andrea Ghez. Ils ont qualifié ces changements de "sans précédent".

Aujourd'hui, son appétit inhabituel laisse penser que le trou noir pourrait finalement entrer dans une nouvelle phase.

A lire aussi : Les clichés d'un gigantesque trou noir sur le point d'être dévoilés

Les chercheurs du UCLA Galactic Center Group ont examiné plus de 13 000 angles du trou noir de la Voie Lactée de l'Observatoire Keck à Hawaii et du Very Large Telescope de l'Observatoire Européen Austral au Chili depuis 2003. Ils pensent qu'il pourrait s'agir d'une forme inhabituelle de gaz qui fait réagir le trou noir de cette façon, mais si ce n'est pas le cas, ils ont également présenté trois autres explications possibles.

La première théorie de l'inhabituelle luminosité du trou noir pourrait être due à l'étoile S0-2. Les scientifiques pensent qu'une grande quantité de son gaz aurait pu être tirée vers lui, lorsqu'elle s'est approchée du trou noir en 2018. Cela expliquerait le fait que le trou noir soit encore en train d'ingérer ses gaz.

L'autre théorie est qu'un ensemble d'étoiles binaires appelé G2 pourrait être la cause de l'appétit inhabituel du trou noir. Leur approche la plus proche du trou noir date d'il y a cinq ans, mais ses effets d'une portée considérable auraient pu dépouiller G2 de sa couche extérieure.

Les scientifiques pensent que si ce ne sont pas des étoiles, cela pourrait être des astéroïdes. En effet, si un astéroïde assez gros a été pris dans la gravité du trou noir, il pourrait être la cause de ce gros repas.

A lire aussi : La première image d'un trou noir supermassif a été dévoilée par les scientifiques

Quoi qu'il en soit, le phénomène n'affecte en rien la Terre. Le trou noir se trouve à 26 000 années-lumière de notre planète et ne représente aucune menace immédiate. Pour qu'il y ait des répercussions sur Terre, il faudrait que la luminosité soit 10 milliards de fois supérieure à celle observée actuellement.

Version originale : Sophia Ankel et Prabhjote Gill/Business Insider India

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : L’immense trou noir de notre galaxie s'est mis à briller subitement et les scientifiques ne savent pas pourquoi

Qui est derrière TikTok, l'application chinoise de partage de vidéos n°1 aux Etats-Unis ?