Le vaccin de Moderna confère une immunité au Covid-19 d'au moins 90 jours

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Le vaccin de Moderna confère une immunité au Covid-19 d'au moins 90 jours
La durée de protection est sans doute plus longue, mais il s'agit des premières données sur une période de plusieurs mois. © Pixabay

C'est l'une des grandes inconnues des nouveaux vaccins contre le Covid-19 et l'argument favori de ses détracteurs : combien de temps durera au juste l'immunité qu'il confère ? Pour celui de Moderna, on un début de réponse : il aurait produit des anticorps persistant 90 jours après la vaccination, selon l'étude de 34 participants du début des essais cliniques, publiée jeudi dans la revue médicale New England Journal of Medicine. Une bonne nouvelle alors que son autorisation est à l'étude dans plusieurs pays,

La durée de protection est sans doute plus longue, mais il s'agit des premières données sur une période de plusieurs mois, validées indépendamment par une revue scientifique. Les participants seront suivis sur 13 mois pour vérifier la protection à plus long terme, indiquent les auteurs. Les chercheurs des Instituts nationaux de santé ont testé le niveau de deux types d'anticorps au coronavirus 90 jours après la seconde dose du vaccin, qui elle-même se fait 28 jours après la première.

A lire aussi — L'immunité au Covid-19 durerait 6 à 8 mois après l'infection, et peut-être même des années

Ils ont observé une baisse "légère" et attendue du niveau d'anticorps chez les participants vaccinés, mais à un niveau qui restait élevé et supérieur à l'immunité naturelle observée chez d'anciens malades rétablis du Covid-19. En outre, aucun effet indésirable grave n'a été observé dans l'essai dit de phase 1, qui avait commencé en mars.

Les anticorps ne sont qu'une composante de la réponse immunitaire, avec les lymphocytes B (mémoire immunitaire, production des anticorps) et T (qui tuent les cellules infectées). Les chercheurs notent que les données sur les cellules de la mémoire immunitaire ne sont pas encore connues, mais que des études précédentes ont montré que le vaccin suscitait bien les cellules tueuses. Anthony Fauci, directeur de l'Institut des maladies infectieuses, a dit à l'AFP dans un récent entretien qu'il était "certain" que la mémoire immunitaire créée par le vaccin durerait un certain temps. Mais "on ne sait pas si ce sera un, deux, trois ou cinq ans, on ne sait pas", a-t-il indiqué.

A lire aussi — Le médecin en chef de Moderna avertit que le vaccin n'empêchera pas la transmission du virus

Entre 100 et 125 millions de doses du vaccin de Moderna disponibles au premier trimestre de cette année

Moderna prévoit d'avoir entre 100 et 125 millions de doses de son vaccin contre le Covid-19 disponibles au premier trimestre de l'année 2021, dont l'immense majorité ira aux Etats-Unis, a par ailleurs annoncé jeudi 3 novembre la société dans un communiqué. Entre 85 et 100 millions de ces doses seront réservées aux Etats-Unis, et entre 15 à 25 millions au reste du monde, a-t-elle précisé. Elle a par ailleurs réaffirmé que 20 millions de doses seraient disponibles pour les Etats-Unis avant la fin de l'année.

Moderna prépare depuis des mois la chaîne logistique avec le gouvernement américain pour être prête dès que l'Agence américaine des médicaments (FDA) aura autorisé le vaccin. Pour tous les pays hors Etats-Unis, la production se fera en Suisse, dans les usines du groupe Lonza.

Des responsables américains ont déclaré prévoir de distribuer 40 millions de doses en tout d'ici la fin de l'année dans le pays, en comptant également celles produites par l'alliance américano-allemande Pfizer/BioNTech. Soit 20 millions de personnes vaccinées d'ici fin 2020, puisque le vaccin est administré en deux doses.

Moderna a déposé auprès de la FDA une demande d'autorisation, et le comité consultatif de l'agence, qui étudie les données complètes de l'essai clinique, se réunira le 17 décembre, avec une autorisation normalement prévue peu après. La société du Français Stéphane Bancel a également déposé une demande d'homologation Europe le 30 novembre. L'EMA a réagi le 1er décembre en annonçant qu'une réunion se tiendra d'ici le 12 janvier pour examiner la demande de mise sur le marché.

A lire aussi — Voici combien coûtera une dose des différents vaccins contre le Covid-19

Découvrir plus d'articles sur :