Publicité

Le variant Mu est 'potentiellement préoccupant' selon l'Agence européenne des médicaments

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Le variant Mu est 'potentiellement préoccupant' selon l'Agence européenne des médicaments
Test pour détecter le coronavirus. © fernandozhiminaicela/Pixabay
Publicité

Le variant Mu fait de plus en plus parler de lui. Identifié pour la première fois en Colombie au mois de janvier, il est "potentiellement préoccupant" mais il n'y a pas encore de données suggérant qu'il puisse dépasser le variant Delta en tant que souche dominante, a déclaré jeudi 9 septembre le régulateur européen. Le variant B.1.621, d'après la nomenclature scientifique, a été classé comme "variant à suivre" par l'OMS au début du mois de septembre.

L'Agence européenne des médicaments (EMA) se concentre principalement sur le variant Delta, mais "surveille également d'autres variants qui pourraient se répandre, comme le Lambda (identifié au Pérou) et plus récemment le Mu", a déclaré Marco Cavaleri, responsable de la stratégie sur les vaccins. Le variant "Mu pourrait être potentiellement plus préoccupant car il pourrait montrer un risque potentiel d'échappement immunitaire (résistance aux vaccins)", a-t-il précisé lors d'une conférence de presse.

À lire aussi — Covid-19 : l'OMS s'oppose toujours à une troisième dose de vaccin

L'EMA discutera avec des développeurs de vaccins de l'efficacité des sérums contre le variant Mu. "Mais nous n'avons pas de données montrant que le variant Mu se propage tellement ou qu'il y a des chances qu'il dépasse le variant Delta en tant que souche dominante", a-t-il toutefois souligné.

Quatre variants préoccupants selon l'OMS

Tous les virus, y compris le SARS-CoV-2 responsable du Covid-19, mutent avec le temps. La plupart des mutations n'ont que peu ou pas d'incidence sur les propriétés du virus. Cependant, certaines mutations peuvent affecter les propriétés du virus et influer, par exemple, sur la facilité avec laquelle il se propage, la gravité de la maladie qu'il entraîne ou l'efficacité des vaccins, des médicaments, des outils de diagnostic ou des autres mesures sociales et de santé publique.

L'apparition, fin 2020, de variants qui présentaient un risque accru pour la santé publique mondiale a conduit l'Organisation mondiale de la santé à caractériser des variants à suivre et des variants préoccupants, afin de hiérarchiser les activités de surveillance et de recherche au niveau mondial.

Actuellement, l'OMS considère que quatre variants sont préoccupants, dont les variants Alpha, présent dans 193 pays, et Delta, présent dans 170 pays, tandis que cinq autres variants sont à suivre, y compris Mu. Détecté pour la première fois en Colombie en janvier, le variant Mu a depuis été signalé dans d'autres pays d'Amérique du Sud et en Europe.

La prévalence mondiale du variant Mu parmi les cas séquencés était début septembre inférieure à 0,1%, mais sa prévalence en Colombie (39%) et en Equateur (13%) a constamment augmenté, selon l'OMS.

À lire aussi — Covid-19 : premiers résultats 'positifs' pour un vaccin nasal 100% français qui résisterait aux variants

Découvrir plus d'articles sur :