L'écart de salaires entre hommes et femmes est beaucoup moins important en France qu'en Allemagne ou aux Pays-Bas

L'écart de salaires entre hommes et femmes est beaucoup moins important en France qu'en Allemagne ou aux Pays-Bas

Lucas Gallone/Unsplash

Les écarts de salaires entre femmes et hommes sont persistants à travers le monde. La France fait toutefois bonne figure, au regard des dernières données communiquées par Glassdoor. La plateforme californienne, qui permet aux employés d'évaluer leur environnement de travail, a dévoilé mercredi 27 mars une nouvelle étude sur les différences de rémunérations selon le genre. Sur la base des déclarations d'employés venant de huit pays, du 1er janvier 2016 au 31 décembre 2018, elle constate que la France présente le plus faible écart entre les deux sexes. 

Le salaire de base (brut) moyen des hommes s'élève à 51 245 euros par an, contre 45 249 euros pour les femmes, soit un écart de 5 975 euros. L'écart entre les sexes pour le salaire de base médian atteint 11,6% en France. Autrement dit, les femmes gagnent autour de 88 centimes pour chaque euro gagné par les hommes. Les chiffres fournies par Glassdoor font état d'un écart moins marqué que ceux d'Eurostat, l'institut européen de la statistique estimant à 15,4% la différence de rémunération selon le genre.

Si les membres de la gent masculine sont toujours mieux payés, les écarts de rémunération tendent à se réduire avec les femmes au fil des ans, comme le montre le graphique ci-dessous, comparant les données publiées ce mercredi avec celles de la première étude réalisée par Glassdoor en 2016.

Capture d'écran de l'étude de Glassdoor, publiée mercredi 27 mars 2019. Le graphique montre l'évolution des écarts de salaire, après application de "contrôles statistiques" pour comparer les écarts à âge, nombre d'années d'expérience, niveau de diplômes ou encore métiers similaires entre hommes et femmes.

La France fait bien mieux que ses voisins allemands et néerlandais, avec un avantage salarial de 11,6% pour les hommes par rapport aux femmes, contre 22,3% en Allemagne et 18,9% aux Pays-Bas.

Paris. Pixabay/Free-Photos

L'Allemagne est le seul pays, sur les huit étudiés par Glassdoor, pour lequel l'écart de rémunération ajusté entre les sexes, en fonction de caractéristiques semblables (âge, diplôme, expérience...), a légèrement augmenté depuis 2016, passant de 5,5% à 6,4%. L'écart de salaire ajusté s'élève à 3,7% en France.

Vue sur Berlin. L'Allemagne est un des pays les plus visités par les français participant au programme Erasmus. Pixabay

L'écart de rémunération ajusté permet de comparer les salaires hommes-femmes à expériences, diplômes, ou encore fonctions comparables. 

"Dans la plupart des pays, le facteur qui contribue le plus à l'écart de rémunération entre hommes et femmes reste la répartition par profession et par secteur d'activité", note Glassdoor. Une situation qui s'explique par des "pressions sociales" poussant les femmes et les hommes à choisir des carrières différentes, ajoute la plateforme. 

Les Pays-Bas affichent le plus important écart salarial de base ajusté, à 6,6%. Le salaire de base moyen s'élève à 53 644 € par an pour les hommes et à 44 483 € pour les femmes, soit un écart annuel de 9 161 €.

Rijksmuseum à Amsterdam, Pays-Bas. Wikimedia commons/Nikolai Karaneschev

Au Royaume-Uni, l'avantage salarial masculin est de 17,9% au total et de 5% pour ce qui est du salaire de base ajusté.

Londres, Royaume-Uni. Pixabay

Aux Etats-Unis, l'écart salarial de base non ajusté atteint 21,4%, contre 4,9% en données  ajustées. L'écart dû aux différences de diplômes et d'expérience professionnelle a diminué de 14 % en 2016 à 8 % en 2019. Les différences salariales dans le pays s'expliquent à 56,5 % par le fait que les hommes et les femmes occupent des emplois différents.  

Chicago. Pixabay/Pexels

Au Canada, l'écart salarial de base non ajusté s'élève à 16,1%, contre 4% en données ajustées. Le salaire de base moyen s'élève à 64 966 $ par an pour les hommes et à 54 740 $ pour les femmes, soit un écart salarial de base de 10 277 dollars par an.

Toronto, Canada. Fickr/evaingesl

A Singapour, l'écart salarial de base est globalement plus faible, de 12,8%, mais il atteint encore 5,2% une fois ajusté selon le niveau d'expérience, les fonctions exercées ou encore de l'âge.

Singapour.Pixabay/Cegoh

En Australie, l'avantage salarial des hommes s'élève à 15,1%, mais il tombe à 3,1% pour le salaire de base ajusté, soit un niveau plus bas qu'en France (3,7%). 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : On vous présente les 10 femmes de la tech à suivre en 2019 selon StartHer

VIDEO: Voici pourquoi les lucioles brillent dans la nuit

Laisser un commentaire