Présidentielle américaine 2016, Trump, Clinton

Business Insider/Andy Kiersz

Cinq jours avant l'éléction présidentielle américaine du 8 novembre, la course devient de plus en plus serrée. La candidate démocrate Hillary Clinton a toujours assez d'avance dans les intentions de vote pour devenir présidente — mais tout juste. 

En se basant sur les sondages de RealClearPolitics et du Washington Post/SurveyMonkey, nous pouvons dire que Clinton devrait devancer Trump — 263 grands électeurs pour Clinton contre 180 pour Trump — dans les Etats qui étaient acquis ou qui penchaient probablement en faveur d'un des deux candidats à la présidentielle. Mais les résultats de cette semaine sont en baisse pour la candidate démocrate, qui menait 272 à 181 la semaine dernière. 

Business Insider a estimé qu'un Etat acquis correspondait à un Etat dans lequel le candidat menait au moins de 8 points de pourcentage, tandis qu'un Etat probablement acquis était un Etat dans lequel cette avance variait entre 4 et 8 points. 

Quand on ajoute les Etats qui semblent pencher vers l'un des candidats avec des intentions de vote comprises entre 2 et 4 points, Clinton l'emporte toujours 272 contre 209 pour Trump. La semaine dernière, Clinton était à 293 contre 187 pour Trump. 

Il y a eu beaucoup de glissements sur la carte en seulement une semaine, depuis la lettre explosive de vendredi dernier envoyée par le directeur du FBI James Comey aux élus du Congrès dans lequel il disait que le FBI avait découvert des emails "pertinents" pour l'enquête sur le scandale des emails d'Hillary Clinton. La démocrate avait continué à utiliser sa boîte personnelle pour son travail alors qu'elle était secrétaire d'Etat. 

La Caroline du Nord et le Nevada sont passés d'Etats qui penchaient en faveur de Clinton au statut d'états indécis. L'Ohio et l'Arizona sont passés d'Etats indécis à des Etats penchant pour Trump. L'Iowa est passé d'Etat plutôt en faveur de Trump à la catégorie "Etats indécis". 

Les Etats indécis sont ceux dans lesquels l'un des deux candidats avait une avance de moins de 2 points. 

D'autres Etats qui sont devenus des Etats moins en faveur de Clinton sont le Michigan, l'Indiana, le Missouri, le Nouveau Mexique et le Colorado, même si tous les six sont restés en faveur du candidat vers lequel ils penchaient déjà. 

Version originale : Allan Smith et Andy Kiersz/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Donald Trump affirme sans le prouver que Google, Twitter et Facebook étouffent l'affaire des emails d'Hillary Clinton

VIDEO: Ce mini yacht coûte plus de 113.000€ et ressemble à vaisseau spatial