Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

L'échange de cadeaux 'Secret Sister' sur Facebook est une arnaque à la pyramide de Ponzi

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte


Ces messages fleurissent sur les réseaux sociaux à l'approche de Noël depuis plusieurs années. La chaîne "Secret Sister", qui circule sur Facebook, promet aux participants de recevoir jusqu'à 36 cadeaux alors qu'ils n'ont besoin d'en offrir qu'un seul. Cela semble trop beau pour être vrai et, sans surprise, ça l'est. Et il ne s'agit pas seulement d'une pratique douteuse, c'est en réalité une pyramide de Ponzi complètement illégale.

La publication circule sous plusieurs formes depuis 2015 et connaît une résurgence lors de la période des fêtes de fin d'année. L'année 2020 n'échappe pas à la règle. Alors, comment ça marche?

L'arnaque se diffuse via un message Facebook annonçant l'échange — 36 cadeaux contre 1 — et demandant à six personnes de s'associer. Lorsque quelqu'un s'associe, il reçoit un message lui demandant d'abord d'envoyer un cadeau d'une valeur de 10 dollars à la "sœur secrète numéro un", le premier nom sur la liste qui leur est donnée. Elle doit ensuite déplacer la personne placée sur la deuxième place sur cette liste — la personne qui a publié le message auquel elle a répondu — à la première place, avant de mettre son propre nom à la deuxième place. Enfin, elle doit re-publier le post Facebook sur son propre profil afin de recruter six autres personnes pour faire la même chose.

À lire aussi — Voici les 6 premiers cas sur lesquels la 'cour suprême de Facebook' va devoir se prononcer

L'arnaque n'est pas répandue qu'aux États-Unis. Preuve en est cette publication Facebook d'une Française, datée du 3 décembre 2020. Capture d'écran Facebook

S'il y a 100% de recrutement et de participation, la personne qui a partagé la publication devrait en théorie recevoir 36 ​​cadeaux. Chacune des six personnes recrutées doit chercher six autres personnes qui lui envoient des cadeaux.

Mais cela ne fonctionne que jusqu'à un certain point. C'est un système pyramidal, qui repose sur un afflux constant de nouveaux membres pour payer les cadeaux promis aux anciens membres. Cela veut en fait dire que les personnes au bas de la liste finissent par perdre, car le nombre de personnes dans le monde est limité.

Le 24 novembre, un article du Bureau d'éthique commerciale (BBB) américain mettait les internautes en garde contre cette arnaque.

"Il convient de noter que les systèmes pyramidaux sont illégaux aux États-Unis et au Canada. Les services d'inspection postale américains expliquent que ces échanges de cadeaux sont considérés comme une forme de jeu d'argent et que les participants pourraient être soumis à des sanctions telles que des peines de prison, des amendes ou des poursuites pour fraude postale", a écrit le BBB.

Version originale: Rob Price/Business Insider

À lire aussi — Google, Facebook, Snapchat... 70 patrons de la tech s'engagent à payer les impôts de leur société en France

Découvrir plus d'articles sur :