Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Leclerc à la peine avec ses magasins spécialisés en bio

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Leclerc à la peine avec ses magasins spécialisés en bio
Michel-Edouard Leclerc devant "Le Marché Bio" de Saintes (17) le 23 octobre 2018, lors de l'inauguration du premier magasin de ce type. © ANDBZ/ABACA

Et si pour une fois le groupe E.Leclerc, leader de la grande distribution en France, faisait face à un échec ? C'est ce que semblent montrer les informations du magazine Linéaires concernant le déploiement de ses magasins spécialisés dans le bio, Le Marché Bio. Lancée fin 2018 avec l'ouverture du premier point de vente à Saintes (17), la nouvelle enseigne de Leclerc affichait alors de grandes ambitions : 40 magasins devaient ouvrir leurs portes en 2019, et pas moins de 200 en 2020.

Or, seulement une douzaine de magasins Le Marché Bio seraient actuellement opérationnels, toujours selon Linéaires. Et si certaines ouvertures sont prévues d'ici la fin de l'année, à Pusey (70) et Brissac-Quincé (49) notamment, d'autres magasins ont déjà fermé leurs portes après moins de deux ans d'existence. Trois fermetures, à Amiens (80), Sélestat (67) et Plessis-Belleville (60), seraient d'ores et déjà effectives. Les adhérents du groupement Leclerc n'auraient donc pas été séduits par cette nouvelle opportunité de magasin. Et les premières fermetures effectives ont potentiellement fini de les refroidir.

'La concurrence s'est accrue' sur le marché des produits bio

"Les profits des spécialistes ne sont plus les mêmes qu'il y a cinq ans quand de nombreuses zones étaient encore vierges", confirme à Linéaires un industriel du secteur. "La concurrence s'est accrue et beaucoup de ces magasins bio Leclerc sont en concurrence avec leur propre hyper sur le bio, car les clients exclusifs aux magasins spécialisés sont très peu nombreux aujourd'hui", précise-t-il.

À lire aussi — L'enseigne Bio C' Bon, placée en redressement judiciaire, recherche son repreneur

Difficile donc de tirer aujourd'hui son épingle du jeu sur le marché des produits bio, notamment à cause de la concurrence des grandes surfaces, dont Leclerc bien sûr, mais aussi Carrefour, très bien positionné sur ce marché. Et c'est sans compter les magasins spécialisés installés depuis maintenant plusieurs années comme Biocoop, Naturalia, Bio C' Bon... qui drainent eux aussi de nombreux clients, notamment dans les grandes villes.

Mais le groupe Leclerc ne s'avoue tout de même pas vaincu sur le sujet. Des tests de formats de magasins bio sont notamment mis en place, avec des versions "minis" de l'ordre de 250 m² et des magasins plus grands d'environ 600 m². Mais l'objectif des 200 magasins semble toujours aussi loin.

À lire aussi — Lidl, Leclerc, Système U... Quand le prix des masques va-t-il baisser en supermarché ?

Découvrir plus d'articles sur :