Publicité

Leclerc, Casino et Carrefour proposent de l'essence à prix coûtant ou des bons d'achat

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Leclerc, Casino et Carrefour proposent de l'essence à prix coûtant ou des bons d'achat
Faire le plein devient de plus en plus cher. © Justin Chrn/Unsplash
Publicité

"Faites votre plein sans vider votre compte". Le groupe E. Leclerc a le sens de la formule. Le leader de la grande distribution en France a annoncé le 18 octobre au matin la suppression de sa marge sur la vente de carburant, jusqu'au 30 octobre, "pour faire face à l'augmentation inédite des prix". Le groupe s'engage également à répercuter "immédiatement" une éventuelle baisse des taxes gouvernementale sur le prix des carburants. Michel-Edouard Leclerc a par ailleurs interpellé la ministre de la Transition énergétique Barbara Pompili sur Twitter sur cette situation : "Si l’État veut limiter l'impact sur le pouvoir d'achat, la balle est désormais dans son camp."

Deux autres distributeurs ont emboîté le pas de Leclerc, avec des mesures quelques peu différentes : Carrefour a annoncé le 18 octobre au soir une remise de 5 euros en bon d'achat ou sur la carte de fidélité, pour chaque plein d'essence à partir de 25 litres, indique Le Parisien. L'offre sera proposée à partir du 20 octobre et sera valable jusqu'à la fin du mois. Quant au groupe Casino, il maintient son offre à prix coûtant lancée le 6 août (uniquement du jeudi au dimanche et dans certains super- et hypermarchés) et proposera une nouvelle opération — non cumulable — dans 32 hypermarchés du jeudi au dimanche, signale BFMTV : des bons d'achats remboursant la différence entre le prix payé et un prix du litre fixé à 1 euro.

À lire aussi - La liste des 21 magasins Supeco en France, l'enseigne discount de Carrefour

Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a par ailleurs annoncé sur les ondes de RTL qu'un dispositif "simple, juste et efficace" serait dévoilé "d'ici la fin de la semaine" et que "toutes les pistes sont sur la table". L'AFP précise que le ministre de l’Économie Bruno Le Maire et la ministre de la transition énergétique Barbara Pompili ont évoqué en début de semaine la piste d'un chèque carburants.

Ces mesures visent à soulager le portefeuille des consommateurs obligés de faire régulièrement le plein de leur voiture, alors que prix du carburant est actuellement en forte augmentation. Le gazole et le Super SP95 ont respectivement augmenté de 2,3 cts €/L et 2,1 cts €/L depuis le mois de janvier 2021, atteignant 1,5583€/L et 1,6287€/L au 15 octobre, selon le ministère de la Transition écologique. Le gazole enregistre pour sa part une hausse continue depuis le mois d'août. Quant au cours du pétrole brut, il est en forte augmentation par rapport à l'année 2020 (avec une moyenne annuelle à 41,75$/L), même s'il n'a pas encore atteint le pic enregistré en 2018 (moyenne annuelle à 71,05$/L). Au mois de janvier 2021, le prix du baril de Brent s'affichait à 54,77$/L, il était à 74,49$/L en septembre.

À lire aussi —Leclerc va proposer de l'essence à prix coûtant, mais est-ce si intéressant pour le consommateur ?

Découvrir plus d'articles sur :