Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Leclerc condamné pour publicité mensongère de ses parapharmacies

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Leclerc condamné pour publicité mensongère de ses parapharmacies
© Luxury Travel Intelligence

30 000 euros d'amende : c'est le montant que les centres E.Leclerc vont devoir verser à l'Union Des Groupements de Pharmaciens d'Officine (UDGPO). L'enseigne de grande distribution a été reconnue coupable de communication mensongère sur la présence de professionnels au sein de son réseau de parapharmacies. Dans son jugement en date du 3 décembre 2019, et dont l'AFP a obtenue une copie, le tribunal de commerce de Créteil a estimé que la communication faite par le distributeur sur la présence dans "chacune de ses parapharmacies" d'un docteur en pharmacie était "trompeuse" au titre du code de la Consommation.

Selon lui, les centres Leclerc n'ont pas été "en mesure de prouver la présence effective de docteurs en pharmacie et leur disponibilité pour la délivrance de conseils aux clients", ce que promettait pourtant l'enseigne dans une publicité. L'enseigne, en plus de payer la somme de 30 000 euros à l'UDGPO au titre des dommages et intérêts, devra publier le jugement sur sa page Facebook pendant une durée de trois mois ainsi que sur le site du groupe www.sesoignermoinscher.fr, stipule le tribunal de commerce. Et ce, sous peine d'astreinte de 1 000 euros par jour de retard.

À lire aussi : Michel-Édouard Leclerc en tête du classement Linkedin des influenceurs français de 2019

Le distributeur, par la voix de son dirigeant Michel-Édouard Leclerc, est depuis les années 1980 un fervent militant de l'ouverture du marché de la vente des produits de pharmacie sans ordonnance. Depuis 1989, 245 parapharmacies ont ouvert sous l'enseigne Leclerc, proposant plus de 6 000 produits à la vente.

Découvrir plus d'articles sur :