E. Leclerc propose à son tour de créer une liste de courses via Google Home

Image E.Leclerc

"Ok Google, je veux parler à E. Leclerc. Ajoute du jus de pomme à ma liste de course."

Ça y est, après Monoprix en novembre 2017 et Carrefour début 2018, E. Leclerc mise à son tour sur la voix. L'enseigne a annoncé ce mercredi la possibilité de créer sa liste de courses via Google Home ou via l'application Google Assistant. 

Après avoir associé son compte E. Leclerc Drive avec Google Assistant, on peut dicter les produits souhaités et les retrouver ensuite dans l'onglet "mémo courses" sur l'application LeclercDrive ou sur son site internet. 

A date, cela revient surtout à renoncer à sa liste de course papier accrochée sur son frigo pour la créer directement en ligne, mais on est encore loin de la révolution du commerce conversationnel. Les produits ajoutés à la liste de course ne constituent en effet pas un "panier" d'e-commerce, en tout cas pas à ce jour. Pour cela il faudra patienter jusqu'au premier semestre 2019.

En attendant, une fois sa liste créée sur le "mémo courses" de E. Leclerc Drive, le client doit ensuite transformer à la main chaque élément de la liste en une référence précise de produit. 

En 2019, en revanche, cette transformation sera automatique grâce à l'historique d'achat du client (quand il en a un), comme l'explique le patron de l'enseigne, Michel-Edouard Leclerc sur son blog. "Par exemple, si vous dites 'dentifrice' on regardera si vous commandez toujours le même dentifrice depuis quelques semaines, et si c'est le cas vous retrouverez alors automatiquement votre Dentamil préféré dans votre panier drive."

Big data

Cette innovation soulève une nouvelle fois la question des datas. En juin dernier, lors de l'annonce du rapprochement de Google et Carrefour  — qui prévoit aussi de permettre directement l'achat par la voix début 2019 — la direction de Carrefour avait bien précisé que toutes les données restaient la propriété du groupe.

Michel-Edouard Leclerc, qui veut aussi déminer le sujet, précise ainsi sur son blog: "Je peux vous dire qu'il n'y a pas d'échange de datas entre Google et Leclerc via ce nouveau service. Pour faire simple : quand vous direz "OK Google, je veux parler à Leclerc", vous entrerez alors dans l'univers fermé d'E.Leclerc, et seule notre enseigne saura ce que vous voulez commander. En gros, c'est un peu comme quand vous utilisez une application sur votre smartphone. Vous la téléchargez via le store de Google ou d'Apple, mais ensuite tout ce que vous faites dans l'application ne regarde que le propriétaire de l'application, pas le propriétaire du store." 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Carrefour vient de s'allier à Google dans l'Hexagone pour vous permettre de faire vos courses grâce à son assistant vocal

VIDEO: Voici les villes les plus isolées au monde