Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Leclerc, Renault... Les 10 plus gros annonceurs publicitaires de France en 2020

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Leclerc, Renault... Les 10 plus gros annonceurs publicitaires de France en 2020
E.Leclerc reste le premier annonceur de France. © Business Insider France/Claire Sicard

Le marché publicitaire français a été fortement pénalisé par la crise en 2020. Il a chuté de 21,6%, à 26,49 milliards d'euros, selon le Baromètre unifié du marché publicitaire (Bump), publié le 16 mars. Les dépenses des annonceurs sur les cinq médias historiques — presse, TV, radio, affichage extérieur et cinéma — ont diminué de 19,5%, à 6,87 milliards d'euros. Elles ont à l'inverse légèrement progressé sur le numérique (+0,5%), un support qui occupe une part croissante et pèse à lui tout seul presque autant que tous les médias historiques réunis.

Les investissements publicitaires dans les bannières et inserts vidéos sur internet (display), pour remonter sur les moteurs de recherche (search), pour exister sur les réseaux sociaux et développer des applications marketing ont ainsi atteint 6,84 milliards d'euros l'an passé. Le numérique profite notamment de la montée en puissance continue du duopole Google-Facebook, qui aspire toujours plus de dépenses des annonceurs. Mais aussi d'un transfert des investissements depuis d'autres médias (courrier publicitaire, imprimés, parrainage...) vers le numérique, en raison de l'arrêt du secteur culturel et de la fermeture des espaces publics utilisés dans l'événementiel (salons, foires, stades de sport...).

À lire aussi — Grâce à la publicité, Alphabet a dépassé ses attentes au dernier trimestre 2020

À l'inverse du numérique, les recettes publicitaires de la presse ont plongé de 23,7% en 2020, la crise aggravant le repli structurel des magazines et journaux. Les revenus publicitaires du cinéma se sont effondrés de 74,9%, en raison de la fermeture des salles une très grande partie de l'année. La télévision a bien mieux résisté, avec une baisse de 11%, quand la radio affiche une diminution de 12,7% et l'affichage extérieur une chute de 31%.

La distribution en tête des investissements publicitaires

Le secteur de la distribution reste en tête du marché publicitaire, bien qu'accusant une baisse de 13% de ses investissements en 2020, devant les banques et assurances et l'industrie automobile. Les secteurs du tourisme et de la restauration (-33%) et de la culture et des loisirs (-42%) ont le plus réduit leurs dépenses publicitaires.

Parmi le top 10 des annonceurs en France en 2020, on retrouve logiquement quatre groupes de distribution, ainsi que trois grandes entreprises américaines. Voici le classement des plus gros annonceurs plurimédias l'année dernière, selon le Baromètre unifié du marché publicitaire qui compile les données de l'Institut de recherches et d'études publicitaires (Irep), de France Pub et de Kantar Media :

10. McDonald's (+3 rangs)

Un repas chez McDonald's.  Stock Catalog/Flickr

9. Bouygues Telecom (+8)

Bâtiment de Bouygues Telecom. Bledard92/Wikimedia Commons

8. Amazon (+3)

Entrepôt Amazon. lvaro Ibáñez/ Wikimedia Commons

7. Orange (+1)

Boutique de l'opérateur Orange. Orange

6. Carrefour (+3)

Magasin Carrefour Market.  Lionel Allorge/ Wikimedia Commons

5. Procter & Gamble (=)

Le groupe américain Procter & Gamble est notamment propriétaire de la marque de couches Pampers, mais aussi de Gillette, Head & Shoulders ou encore Tampax. Marco Verch/Flickr

4. Lidl (-1)

Magasin Lidl. Business Insider France/Claire Sicard

3. Intermarché (+4)

Magasin Intermarché. Business Insider France/Claire Sicard

2. Renault (=)

Un modèle Clio de la marque Renault. Alexander Migl/Wikimedia Commons

1. E.Leclerc (=)

Un magasin Leclerc.  Business Insider France/Claire Sicard

À lire aussi — Les 10 publicités du Super Bowl qui génèrent le plus de buzz cette année

Découvrir plus d'articles sur :