Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Leclerc reste plus que jamais leader de la grande distribution

Leclerc reste plus que jamais leader de la grande distribution
© Business Insider France/Claire Sicard

Les mois se suivent et se ressemblent. Comme lors de la période précédente, ce sont une nouvelle fois les enseignes Leclerc et Lidl qui affichent la plus belle progression de part de marché du 4 novembre au 1er décembre 2019. Avec une hausse de 0,5 point pour atteindre 22,1% de parts de marché, Leclerc s'impose plus que jamais comme le leader incontesté de la grande distribution, selon les données du panel Kantar. Ses bons résultats s'expliquent notamment par une hausse de 4% des investissements publicitaires selon l'institut. La cote d'amour de Leclerc ne semble pas faiblir auprès des consommateurs : c'est d'ailleurs la seule marque de grande distribution présente dans le top 10 du classement 2019 des enseignes préférées des français.

Lidl affiche également une progression de 0,5 point sur la période, atteignant une part de marché de 6,5%. Depuis le début d'année, l'enseigne de hard discount allemande n'est jamais redescendue sous la barre des 6% de parts de marché. Nul doute que la remise en vente de son robot star Monsieur Cuisine Connect début décembre, qui a engendré des ruptures de stock, va l'aider à confirmer cette belle tendance sur la fin de l'année. L'évolution positive du groupement Les Mousquetaires (magasins Intermarché et Netto), plus faible sur la période (+0,2 point), lui permet quand même d'afficher une part de marché à 14,8%. L'enseigne s'est d'ailleurs elle aussi lancée dans la guerre des robots cuiseurs.

Le groupe Système U semble également être dans une belle dynamique : les hyper et supermarchés U, aidés par le drive U, atteignent 10,2% de parts de marché selon l'institut. Les magasins Cora, propriétés du groupe Delhaize, gagnent de leur côté 0,1 point mais restent à une petite part de marché de 2,1%.

Les groupes Carrefour et Casino, toujours grands perdants

Comme à son habitude, Kantar ne communique pas les données des enseignes qui sont en recul ou dans une mauvaise passe. Les données fuitent quand même régulièrement et Oliver Dauvers, spécialiste de la grande distribution, a pu se les procurer. Attention cependant, il peut y avoir de légers écarts de chiffres avec les données Kantar dans les parts de marché, le tableau ci-dessous ne prenant pas en compte la part des ventes faites via le drive.

Le groupe Carrefour affiche ainsi une baisse de sa part de marché de 0,5 point à 16,9%. Ces chiffres représentent l'activité de ses hypermarchés, en difficulté, et de ses supermarchés Carrefour Market. Le groupe Casino, regroupant les enseignes Franprix, Monoprix, Leader Price, les hypermarchés Géant et les supermarchés Casino, affiche lui une part de marché à 9,4%, en baisse de 0,9% par rapport à la même période de l'année dernière. Toutefois, Casino ayant vendu un grand nombre de magasins au cours de l'année, une partie de cette évolution s'explique par ces cessions. Voici le détail des parts de marché sur la période :

Source : panel Kantar / graphique Olivier Dauvers

Plombé par une dette de 2,9 milliards d'euros, au cœur de polémiques suite à l'automatisation de certains magasins, Casino perd régulièrement des points de parts de marché. La situation financière du groupe pourrait néanmoins s'améliorer dans les semaines à venir. Des négociations exclusives sont en cours depuis septembre dernier avec l'enseigne de hard discount allemande Aldi pour le rachat de ses 700 magasins Leader Price. Autre piste potentielle, pas confirmée à date, les négociations avec le groupe Leclerc pour céder une soixante d'hypermarchés Géant Casino.

Les données de Kantar portent sur l'évolution des dépenses concernant les Produits de Grande Consommation (PGC) et Frais Libre-Service (FLS), c'est-à-dire l'alimentaire, l'hygiène, la beauté et l'entretien, sur la période du 4 novembre au 1er décembre 2019, par rapport à la même période l'année précédente.