Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Leclerc toujours leader de la grande distribution, Lidl et Intermarché progressent aussi

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Leclerc toujours leader de la grande distribution, Lidl et Intermarché progressent aussi
© Business Insider France/Claire Sicard

Le fameux "monde d'après" le confinement ressemble furieusement au monde d'avant quand on regarde les parts de marché de la grande distribution. La crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19 avait un peu bousculé les cartes entre mi-mars et mi-mai 2020, notamment avec le recul du groupe E.Leclerc, leader incontestable du secteur depuis plusieurs années. Mais un retour à la normale pour le distributeur était déjà amorcé depuis la dernière période. Les données Worldpanel 2020 de l'institut Kantar* le confirment : du 15 juin au 12 juillet 2020, Leclerc a gagné + 1,1 point de part de marché par rapport à l'année précédente, meilleure progression de la période. Le groupe conserve donc plus que jamais sa place de leader avec 22,6% de parts de marché.

Cette bonne performance provient à la fois d'une hausse des commandes via internet (+ 22%) en volume, accompagnée par une progression du panier moyen des clients. Selon les informations d'Olivier Dauvers, spécialiste de la grande distribution, les commandes via le drive représenteraient même 0,9 point sur la progression totale de Leclerc de + 1,1 point. Pour la performance des magasins, elle est tirée uniquement par la hausse du panier moyen, pas par une progression du trafic. À noter que Leclerc a augmenté ses investissements média (dépenses publicitaires) de 31% sur la période, par rapport à 2019. Cela semble donc payer pour l'enseigne.

Lidl et Intermarché progressent aussi sur la période

Du côté des progressions, l'enseigne Lidl a également gagné + 0,5 point entre le 15 juin et le 12 juillet dernier, affichant ainsi une part de marché de 6,5%. Après un petit passage à vide entre mi-avril et mi-mai dernier, le discounter reprend donc son rythme de progression habituel. Ses clients seraient notamment plus fidèles et avec des paniers moyens plus importants sur la période. Lidl se donne les moyens de faire venir des clients dans ses magasins puisque le distributeur reste leader incontesté des investissements en publicités TV.

À lire aussi — L'association L214 se paie Lidl et dénonce les pratiques d'élevage des poulets vendus par l'enseigne

Autre gagnant de la période, le groupement les Mousquetaires (Intermarché, Netto) : sa part de marché atteint 15,4%, en progression de +0,4 point. Cette progression est avant tout portée par la performance des drives qui non seulement attirent plus de clients, mais qui ont aussi des paniers moyens encore plus importants. Les points de vente Netto et les magasins Intermarché de proximité gagnent chacun + 0,1 point de part de marché, participant à la bonne dynamique du groupement.

Système U, Auchan, Carrefour et Casino perdent des parts de marché

Plus étonnant, Système U ne progresse pas entre le 15 juin et le 12 juillet par rapport à l'année dernière : sa part de marché est de 11%, en recul de - 0,1 point. Malgré une bonne tendance, notamment pendant le confinement, le distributeur cale un peu. Il faut dire que Système U a dû faire face fin mai à une panne informatique d'ampleur, pénalisant les approvisionnements en magasins pendant plusieurs semaines. Olivier Dauvers avance de son côté une autre explication : les magasins U sont très bien implantés sur les zones touristiques, plutôt saisonnières, qui pourraient être touchées par un afflux moindre de touristes cette année. À confirmer avec les chiffres du mois prochain.

Concernant les perdants de la période, il s'agit des mêmes distributeurs qu'habituellement. L'institut Kantar ne communique pas sur les baisses, mais LSA s'est procuré les chiffres. Carrefour (-0,4 point) et Auchan (-0,2 point) affichent une baisse de leur part de marché, respectivement à 19,8% et 9,5%.

Le groupe Casino, propriétaire des enseignes Casino, Géant, Monoprix et Franprix, est également à la peine avec une part de marché de 9,4%, en chute de -1,4 point. Mais la comparaison de la performance par rapport à 2019 pour le groupe est à nuancer car le distributeur a cédé de très nombreux points de vente ces derniers mois.

Les courses en ligne continuent de fortement progresser

Entre le 15 juin et le 12 juillet 2020, les dépenses des Français auraient augmenté de 4,5%, une croissance encore forte malgré un ralentissement par rapport aux semaines précédentes. Les habitants de l'Hexagone continueraient de faire leurs courses moins souvent, le trafic en magasin diminuant de 8,5%, mais leurs paniers moyens seraient plus importants.

L'engouement pour les commandes de courses en ligne, via le drive ou la livraison à domicile, ne se dément pas depuis le déconfinement. Elles continuent en effet de fortement progresser, gagnant 1,9 point de part de marché à 8,1%.

*Les données de Kantar portent sur l'évolution des dépenses concernant les Produits de Grande Consommation (PGC) et Frais Libre-Service (FLS), c'est-à-dire l'alimentaire, l'hygiène, la beauté et l'entretien, sur la période du 15 juin au 12 juillet 2020, par rapport à la même période l'année précédente.

À lire aussi — Leclerc, Carrefour, Lidl... Les supermarchés préférés des Français pour faire leurs courses