Publicité

L'émission quotidienne d'ethers sur Ethereum est devenue pour la première fois négative

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

L'émission quotidienne d'ethers sur Ethereum est devenue pour la première fois négative
Le réseau ethereum gère la cryptomonnaie ether, la deuxième plus importante après le bitcoin. © Dado Ruvic/Reuters
Publicité

Plus d'ether a été brûlé que créé ce vendredi 3 septembre. C'est la première fois que l'émission nette quotidienne a été négative sur le réseau Ethereum. Cette émission négative est le résultat de la refonte du réseau entrée en vigueur début août, qui "brûle" ou détruit une partie des frais que les utilisateurs paient pour faire vérifier et valider leurs transactions. Les données du tableau de bord sur l'ether de The Block ont montré que l'émission était de -334 vendredi, après que 13 840 éthers ont été brûlés pendant que 13 506 étaient créés. Lundi, un éther valait 3 940 dollars.

Stan Kladko, cofondateur de la société de développement d'Ethereum Skale Labs, a déclaré à Insider qu'un regain d'intérêt pour les jetons non fongibles, les fameux NFT, provoquait la combustion de quantités record d'ether. Le fort intérêt pour les NFT — qui fonctionnent en grande partie sur la blockchain Ethereum — a accru l'activité et les frais de transaction sur le réseau, a déclaré Stan Kladko.

À lire aussi — Bitcoin ou ether ? 10 experts expliquent sur quel actif ils préfèrent miser et pourquoi

Depuis la mise à jour du réseau en août, dont le nom de code est EIP-1559, une partie des frais de transaction a été brûlée, en raison de modifications techniques visant à rendre les frais plus prévisibles pour les utilisateurs. Ces modifications signifient qu'une activité accrue et des frais plus élevés entraînent une combustion plus importante d'ether.

Vendredi, la quantité d'ether brûlée était supérieure à celle créée et donnée aux "mineurs" en récompense de la validation des transactions. Les 13 840 éthers brûlés vendredi constituent un record et marquent une hausse par rapport aux 11 130 éthers brûlés la semaine précédente.

Lex Sokolin, de la société de développement d'Ethereum ConsenSys, a déclaré qu'il était peu probable que l'émission nette soit durablement déflationniste. "Nous nous attendons à une faible inflation plutôt qu'à une déflation continue", a-t-il déclaré à Insider. "Mais à court terme, la demande est susceptible de rester élevée à mesure que de nouvelles industries et de nouveaux marchés passent au mainnet (à la blockchain, ndlr)."

Version originale : Harry Robertson/Markets Insider

>> Notre service - Investissez dans les cryptomonnaies (Bitcoin, Ethereum…) grâce à la plateforme d’achat de vente en ligne Coinhouse

Découvrir plus d'articles sur :