L'enseigne américaine Forever 21 se déclare en faillite

Créée en 1984, Foever 21 est l'une des plus grandes chaînes de fast fashion aux Etats-Unis et à travers le monde. Shutterstock/freemind-production

Forever 21, l'un des piliers des centres commerciaux américains, qui a contribué à amplifier la tendance de la "fast fashion", vient de déposer le bilan. L'enseigne a écrit dans une lettre à ses clients ce dimanche 29 septembre que Forever 21 inc. avait volontairement demandé à être placé sous le régime des faillites américain. La société a déclaré que cette mesure lui permettrait de poursuivre ses activités, tout en restructurant l'entreprise. Le détaillant californien a souligné que le dépôt de la demande n'indiquait pas qu'il prévoyait de cesser ses activités. "Au contraire, le dépôt d'une demande de faillite est une étape délibérée et décisive pour prospérer dans les années à venir", a écrit l'entreprise.

Un porte-parole de l'enseigne a déclaré à Business Insider US que la société prévoyait de fermer la plupart de ses sites internationaux en Asie et en Europe, mais qu'elle poursuivrait ses activités aux États-Unis, au Mexique et en Amérique latine. "Il s'agissait d'une étape importante et nécessaire pour assurer l'avenir de notre société, qui nous permettra de réorganiser nos activités et de repositionner Forever 21", a déclaré Linda Chang, vice-présidente exécutive de la société, dans un communiqué. Linda Chang a déclaré dimanche soir au New York Times que l'enseigne allait bientôt cesser ses activités dans 40 pays. 

La société prévoit également de fermer 178 magasins aux États-Unis et jusqu'à 350 dans le monde. La société continuera d'exploiter son site internet et des centaines de magasins physiques dans les centres commerciaux américains. En France, son dernier magasin, situé rue de Rivoli à Paris, a été fermé en janvier dernier.

Linda Chang a déclaré au New York Times que l'entreprise avait été confrontée à une expansion rapide — l'ouverture de magasins dans 47 pays en moins de six ans — qui a contribué à beaucoup de "complexité" pour la rentabilité de Forever 21. Elle a ajouté que les changements dans l'industrie de la vente au détail, notamment l'essor du e-commerce, avaient posé des problèmes à l'entreprise.

"L'industrie de la vente au détail est en train de changer", a-t-elle déclaré au New York Times. "Il y a eu un ralentissement de la fréquentation dans les centres commerciaux et les ventes se déplacent de plus en plus vers internet."

Cette décision intervient après que des articles ont affirmé que Forever 21 avait engagé une équipe de conseillers pour rechercher des investisseurs afin de refinancer et restructurer la marque, qui était en difficulté. Cependant, ces efforts n'ont pas payé, en partie à cause des désaccords persistants entre les propriétaires de magasins et la direction de l'entreprise, dont le cofondateur Do Won Chang, qui a insisté pour maintenir une participation majoritaire dans l'entreprise, selon le site américain Bloomberg.

A lire aussi : Voici comment Zara arrive à savoir quels vêtements vont vous plaire avant même que vous le réalisiez

En tant que société privée, Forever 21 — qui compte actuellement plus de 800 magasins aux États-Unis, en Europe, en Asie et en Amérique latine — ne publie pas son chiffre d'affaires, bien qu'on estime que la société rapporte 3 milliards de dollars par an. Cependant, l'entreprise a montré des signes de difficulté importants au cours des dernières années, notamment des fermetures de magasins sur les marchés internationaux comme ceux de Londres et de la Chine, ainsi que de nombreux produits en surstock.

Des sources proches du dossier ont déclaré à Bloomberg qu'un dépôt de bilan aiderait l'entreprise à se débarrasser des magasins non rentables et à recapitaliser l'entreprise.

Forever 21 a été fondé en 1984 et est monté en puissance dans les années 1990 et dans ses premières années d'existence grâce à ses produits à la mode et à prix bas, qui étaient particulièrement populaires chez les jeunes femmes. L'entreprise a pris un coup ces dernières années à cause de la concurrence accrue d'enseigne du e-commerce comme Revolve, ainsi que l'augmentation du nombre d'entreprises qui s'adressent directement aux consommateurs et qui ont redirigé leurs clients en dehors des centres commerciaux.

Version originale : Rosie Perper et Bethany Biron/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : VIDÉO : Voici comment des magasins comme H&M, Zara et Uniqlo vous incitent à dépenser plus d’argent 

VIDEO: Voici ce que boire des boissons gazeuses light fait à votre corps et à votre cerveau