Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

L'entreprise française Crosscall lance sa première tablette pour les milieux hostiles

L'entreprise française Crosscall lance sa première tablette pour les milieux hostiles

Installée à Aix-en-Provence, le fabricant de smartphones Crosscall lance sa première tablette baptisée Core-T4, vendue 499 euros. L'annonce a été faite ce mercredi 5 février à l'occasion d'une conférence presse au cours de laquelle Crosscall a également présenté trois nouveaux smartphones pour les sportifs, aventuriers ou tout simplement ceux qui n'ont pas peur de faire tomber leur téléphone. A date, les revenus de Crosscall — 72 millions d'euros en 2018 — se partagent à parts égales entre les produits vendus aux professionnels et au grand public.

Avec sa tablette, Crosscall, qui vient de remporter un marché de 8 millions d'euros pour équiper les contrôleurs de la SNCF avec un smartphone, cible davantage les professionnels travaillant dans des milieux hostiles comme l'industrie, la construction ou encore la restauration. Pesant 610 grammes, la Core-T4 a ainsi passé avec succès 13 tests de norme militaire, assure l'entreprise, et résiste à la pluie et à l'eau salée et permet de prendre des photos et vidéos sous l'eau. Elle fonctionne de - 25° à +50 °.

A lire aussi — Oubliez le nouveau Pixel 4 de Google : voici 7 raisons pour lesquelles vous devriez plutôt acheter le Pixel 3

La tablette est équipée d'un verre protecteur Corning, d'un processeur Qualcomm SDM 450, d'un écran 8 pouces et fonctionne avec Android 9. La tablette rassemble 32 Go d'espace de stockage et 3 Go de mémoire vive. A titre de comparaison, et avec des caractéristiques techniques différentes, la Galaxy Tab Active Pro de Samsung a été lancée en septembre au prix de 679 euros.

Vous pouvez rajouter une batterie externe pour étendre la durée de vie du produit garantie trois ans.

'Se détacher d'une téléphonie axée sur la consommation'

"Cette étape représente pour nous la première pierre d'un projet qui consiste à nous détacher d'une téléphonie axée sur la consommation pour une téléphonie basée sur les besoins des utilisateurs et la durabilité", déclare Cyril Vidal, fondateur et président de Crosscall, cité dans un communiqué.

Crosscall a écoulé plus de deux millions de produits depuis sa création en 2009. Face à Apple, Samsung, Huawei, OnePlus ou encore Nokia, l'entreprise de 140 personnes est un nain, sans les moyens financiers et marketing inhérents à un marché qui représente chaque année des dizaines de millions de smartphones en France (20 millions en 2016).

A lire aussi — En 2025, les objets connectés pourraient représenter la majorité de la 'pollution' numérique mondiale

"A l'avenir, on peut espérer allier des bons produits, résistants, durables, capables de séduire tout à chacun. On a toujours décidé d'être rentable, d'évoluer sagement avec des objectifs réalisables, qui ont du sens. On peut nous souhaiter de continuer à croître. La croissance (40% l'an dernier), ça fait du bien", assurait Cyril Vidal en septembre dernier, interrogé par Business Insider France sur sa vision du développement de Crosscall pour les dix prochaines années.

Découvrir plus d'articles sur :