Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

L'équipe de campagne d'Hillary Clinton semble vraiment paniquée au sujet d'un Etat qui n'a pas été républicain depuis deux décennies

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

L'équipe de campagne d'Hillary Clinton semble vraiment paniquée au sujet d'un Etat qui n'a pas été républicain depuis deux décennies
© REUTERS/Carlos Barria

L'équipe de campagne d'Hillary Clinton a annoncé ce samedi 5 novembre que la candidate démocrate et ses hauts représentants vont consacrer les derniers jours de campagne à l'Etat du Michigan, qui montre des signes inquiétants dans les sondages. Le candidat républicain Donald Trump gagnerait du terrain dans cet Etat traditionnellement démocrate.

L'ancien président Bill Clinton était à Lansing ce dimanche, tandis que le président Barack Obama sera à Ann Arbor ce lundi.

Et la candidate démocrate elle-même fera un tour dans l'Etat plus tard dans la journée de lundi à Grand Rapids dans le cadre d'une folle offensive à travers le pays pour ses dernières heures de campagne. Elle n'a passé que quatre jours dans le Michigan, depuis la Convention nationale du parti démocrate en juillet dernier, bien moins de temps que dans d'autres Etats indécis comme la Floride ou la Caroline du Nord.

"Les chiffres là-bas se sont resserrés", a confié aux journalistes Robby Mook, directeur de campagne d'Hillary Clinton, samedi dernier. Il a par ailleurs ajouté que la stratégie de campagne est de mobiliser les supporters au bon moment dans les Etats comme le Michigan, la Pennsylvanie et le New Hampshire. Le vote anticipé n'existant dans aucun de ces Etats.

Le Michigan, qui fait partie de la "barrière bleue" démocrate, n'a pas voté pour un candidat républicain depuis 1988, et Barack Obama a remporté cet Etat en 2008 mais aussi en 2012, avec une avance confortable d'au moins 54% des votes. Mais ces derniers jours, les sondages se sont resserrés dans le Michigan, comme dans d'autres Etats disputés entre les deux prétendants à la Maison Blanche. La moyenne des sondages de RealClearPolitics dans cet Etat donne une avance de 4 points à Hillary Clinton.

Côté républicain, Donald Trump a fait un passage à Sterling Heights (Michigan) dimanche en fin de journée. Il clôturera sa campagne ce lundi soir, à 23 heures (heure américaine) avec un meeting à Grand Rapids.

Mike Pence, le colistier du candidat républicain, a effectué une visite dans le Michigan tous les jours durant ces trois dernières journées de campagne et il a l'intention de le faire encore deux fois ce lundi, selon le planning de campagne de Trump.

"C'est vraiment remarquable de voir que l'équipe de campagne de Clinton grille son dernier jeton en envoyant Barack Obama dans cet Etat, longtemps considéré comme acquis par la vague bleue. C'est un nouvel indice qui montre à quel point ce mouvement est fort et propulse M. Trump", dit à Business Insider Jason Miller, porte-parole de l'équipe de campagne de Trump.

L'Etat des Grands lacs a été une épine dans la campagne d'Hillary Clinton. Contre toute attente, elle avait perdu cet Etat contre le sénateur du Vermont Bernie Sanders lors de la primaire démocrate. Le pourcentage plus important d'ouvriers blancs dans cet Etat se fond bien dans l'électorat de base de Trump, comme on peut le voir dans d'autres Etats du Midwest comme l'Iowa et Ohio.

Remporter les 16 grands électeurs dans le Michigan pourrait ouvrir d'autres perspectives pour Trump, qui affiche pour le moment des résultats variés dans les Etats indécis où le vote anticipée a eu lieu. Un grand expert politique dans l'Etat disputé du Nevada, par exemple, a dit ce samedi que Trump aurait besoin d'un "miracle" pour remporter cet Etat si l'on se fie aux chiffres du vote anticipée.

Après son passage dans le Michigan ce lundi, Clinton finira sa campagne par un meeting à Raleigh (Caroline du Nord), qui aura lieu à minuit.

Version originale : Brett LoGiurato/Business Insider