Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Les 10 meilleurs avions de combat au monde

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte


Un Eurofighter Typhoon de la Royal Air Force photographié en 2012. L'avion de combat multirôle est produit par un consortium issus de quatre pays européens. © Peter Gronemann/Flickr/Wikimedia Commons

La supériorité aérienne est l'un des éléments-clés de la guerre moderne. Des avions de combat performants, déployés depuis un porte-avion, permettent d'accéder à une capacité de projection cruciale. Développer ces aéronefs de pointe nécessite de lourds investissements mais surtout un savoir-faire essentiel, qui reste encore l'apanage de quelques nations. La Chine, qui possède le deuxième budget de défense de la planète, a ainsi bâti l'essentiel de son aviation de combat via la rétro-ingénierie de technologies étrangères, et notamment russe. Autrement dit, en étudiant des modèles existant pour en comprendre le fonctionnement.

Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, les États-Unis et la Russie se sont démenés pour développer les meilleurs avions de combat, synonymes de dissuasion et de supériorité stratégiques. Le F-16 Fighting Falcon américain est aujourd'hui l'avion de chasse le plus utilisé au monde avec 2 282 exemplaires en service dans une trentaine de pays fin 2019. L'aéronef représente, à lui seul, 16 % de la flotte de combat mondiale selon Flight Global ; soit plus du double que ce que représente son principal concurrent russe, le Soukhoï Su-27.

À lire aussi — Ce que l'on sait d'Overture, l'avion supersonique qui veut succéder au Concorde

Aujourd'hui, les avions de chasse les plus aboutis sont aussi ceux qui embarquent la technologie la plus poussée : radar de plusieurs centaines de kilomètres de portée, contre-mesures électroniques, ciblage optoélectronique, revêtement anti-radar... Certains appareils sont si perfectionnés que des nations, à l'image des États-Unis avec le F-22 Raptor, en interdisent l'exportation ; et cela même à leurs plus proches alliés.

Dans un avenir proche, les avions de chasse actuels laisseront la place à leurs successeurs de sixième génération. De nombreuses grandes puissances poursuivent actuellement un programme de développement en ce sens. La France, associée à l'Allemagne et à l'Espagne, donnera naissance au système de combat aérien du futur (SCAF) à horizon 2040, qui réunira un avion de combat de nouvelle génération et des drones au sein d'un "cloud" de combat.

Plusieurs facteurs sont à prendre en compte pour estimer la performance d'un avion de combat : l'efficacité et la modernisation de l'avionique et des technologies de bord, la puissance des réacteurs, l'armement embarqué, la furtivité...

Voici les dix avions de combat les plus performants de la planète :

10. MiG-35 — Russie

Dmitriy Pichugin/Wikimedia Commons

Fabricant : Mikoyan-Gourevitch

Entrée en service : essais finaux en cours

Rôle : avion multirôle (attaque, interception, reconnaissance furtive...)

Vitesse :  2 100 km/h

Portée : 2 100 km

Caractéristiques : deux turboréacteurs Klimov RD-33MK ; radar PESA (Antenne à balayage électronique passive) ; imagerie infrarouge frontale

Armement : Canon de 30mm ; 9 points d’emport pour missiles anti-navires, anti-radar, air-sol

Prix unitaire : 15,7 millions d’euros

Exportations : Aucune

9. F-16 Fighting Falcon — États-Unis

Un F-16 de l'armée de l'air néerlandaise, photographié en 2011. Łukasz Golowanow/Wikimedia Commons

Fabricant : Lockheed Martin

Entrée en service : 1978

Rôle : Avion multirôle

Vitesse :  2 121 km/h

Portée : 4 217 km

Caractéristiques : un turboréacteur Pratt & Whitney F100-PW-229 ; radar à antenne active APG-83 (370km de portée) ; Commande de vol électrique, affichage tête haute (HUD)

Armement : canon M61A1 Vulcan de 20mm ; 9 points d'emport pour missiles air-air, air-sol, anti-radar, bombe guidée par GPS

Prix unitaire : entre 12 et 35 millions de dollars (entre 9,8 et 28,8 millions d'euros)

Exportations : Bahreïn, Bulgarie, Belgique, Chili, Croatie, Danemark, Egypte, Grèce, Inde, Indonésie, Israël, Irak, Italy, Jordanie, Corée du Sud, Maroc, Pays-Bas, Norvège, Oman, Pakistan, Pologne, Portugal, Roumanie, Singapour, Slovaquie, Taïwan, Thaïlande, Turquie, Émirats arabes unis, Venezuela

À lire aussi — Voici ce que l'on sait déjà du nouveau porte-avions chinois dont les photos ont fuité

8. Eurofighter Typhoon — Consortium européen

Un Eurofighter Typhoon de l'armée de l'air autrichienne, en 2007. Bundesheer/Markus Zinner/Wikimedia Commons

Fabricants : Airbus Defense & Space, BAE Systems, Leonardo

Entrée en service : 2003

Rôle : Avion multirôle

Vitesse : 2 125 km/h

Portée : 2 900 km

Caractéristiques : deux turboréacteurs EJ200 ; Euroradar CAPTOR ; système d’imagerie infrarouge PIRATE

Armement : canon Mauser BK-27 de 27mm, missiles air-air et air-sol, bombes à guidage GPS

Prix unitaire : 150 millions d'euros

Exportations : Royaume-Uni, Allemagne, Italie, Espagne, Autriche, Arabie saoudite, Oman, Qatar, Koweït

7. Soukhoï Su-35 — Russie

Dmitry Terekhov/Wikimedia Commons

Fabricant : Soukhoï

Entrée en service : 2011

Rôle : Avion de chasse multirôle

Vitesse : 2 700 km/h

Portée : 3 500 km

Caractéristiques : deux turboréacteurs Saturn AL-41F1S ; radar PESA Irbis-E pouvant détecter et traquer jusqu'à 30 cibles sur 400 km de distance

Armement : canon Griazev-Chipounov GCh-30-1 de 30 mm ; 12 points d’emport pour missiles de croisière, missile air-air, roquettes

Prix unitaire : 85 million de dollars (environ 70 millions d'euros)

Exportations : Algérie, Chine, Égypte, Indonésie

À lire aussi — L'US Navy veut équiper ses frégates furtives d'une douzaine de missiles hypersoniques

6. Rafale — France

Dylan Agbagni/Wikimedia Commons

Fabricant : Dassault Aviation

Entrée en service : 2001

Rôle : Avion multirôle

Vitesse : entre 1 487 km/h et 1 912 km/h

Portée : 1500 km

Caractéristiques : deux turboréacteurs Snecma M88-2 ; radar AESA RBE2 pouvant suivre jusqu'à 40 cibles ; système de contre-mesure électronique "Spectra" (Système de protection et d'évitement des conduites de tir pour Rafale)

Armement : canon Nexter de 30mm, 14 points d'emport pour missiles air-air, air-sol, anti-navire, de croisière, bombes à guidage laser de 250 à 1 000 kg

Prix unitaire : entre 90 et 100 millions d’euros

Exportations : Croatie, Égypte, Grèce, Inde, Qatar

5. F/A-18E/F Super Hornet — États-Unis

Boeing

Fabricant : McDonnell Douglas/Boeing

Entrée en service : 2001

Rôle : Avion multirôle

Vitesse : 1 975 km/h

Portée : 2 361 km

Caractéristiques : deux turboréacteurs General Electric F414 ; radar AESA AN/APG-79 (150 km de portée) ; Écran de contrôle tactile

Armement : canon rotatif à six tubes M61A2 Vulcan de 20mm ; 11 points d'emport pour missiles air-air, air-sol, de croisière, bombe à guidage laser ou GPS

Prix unitaire : 51 millions de dollars (environ 42 millions d'euros)

Exportations : Australie, Koweït

À lire aussi — Les 10 plus gros clients de l'armement français depuis dix ans

4. Chengdu J-20 — Chine

Wikimedia Commons

Fabricant : Chengdu Aircraft Corporation

Entrée en service : 2018

Rôle : avion de chasse furtif multirôle

Vitesse : 2 100 km/h

Portée : 3 400 km

Caractéristiques : deux turboréacteurs Saturn AL-31F M2 ; HUD ; radar AESA ; système de ciblage optronique (EOTS) ; système de gestion des menaces 360° (DAS)

Armement : 8 points d'emport pour missiles air-air, air-sol, anti-radar, bombe à guidage laser

Prix unitaire : 100 millions de dollars (environ 82,4 millions d'euros)

Exportations : réservé à l’Armée populaire de libération

3. F-35 Lightning II — États-Unis

U.S. Air Force photo by Master Sgt. Donald R. Allen/Wikimedia Commons

Fabricant : Lockheed Martin

Entrée en service : 2015

Rôle : Avion multirôle

Vitesse : 1 960 km/h

Portée : 2 200 km

Caractéristiques : un turboréacteur Pratt & Whitney F135 ; radar AESA AN/APG-81 (150 km de portée) ; système de détection et de poursuite de missile et d'avion par infrarouge

Armement : canon GAU-22/A de 25mm ; deux missiles air-air, deux bombes à guidage GPS de 900 kg chacun

Prix unitaire : entre 78 et 101 millions de dollars (entre 64 et 83,3 millions d'euros)

Exportations : Australie, Belgique, Canada, Corée du sud, Danemark, Israël, Italie, Japon, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Royaume-Uni, Singapour, Émirats arabes unis

2. Soukhoï Su-57 — Russie

Anna Zvereva/Wikimedia Commons

Fabricant : Soukhoï

Entrée en service : 2020

Rôle : avion de chasse furtif multirôle

Vitesse : 2 440 km/h

Portée : 3 500 km

Caractéristiques : deux turboréacteurs Saturn AL-41F1 ; Radar AESA Byelka (400 km de portée, pouvant suivre jusqu'à 62 cibles et tirer sur 16 d'entre elles) ; système de ciblage optronique Atoll ; système de contre-mesure électronique Himalayas

Armement : canon GSh-30-1 de 30mm ; 12 points d'emport pour missiles air-air, air-sol, anti-navire, anti-radar

Prix unitaire : entre 30,4 et 42 millions de dollars (entre 25 et 34,6 millions d'euros)

Exportations : Aucune

1. F-22 Raptor — États-Unis

Master Sgt. Andy Dunaway, US Air Force/Wikimedia Commons

Fabricant : Lockheed Martin

Entrée en service : 2005

Rôle : Avion de chasse furtif

Vitesse : 2 420 km/h

Portée : 3 000 km

Caractéristiques : deux turboréacteurs Pratt & Whitney F119-PW-100 ; radar AESA AN/APG-77(V)1 (entre 200 et 240 km de portée) ; système de détecteurs de départ de missile ; revêtement absorbant les ondes radar

Armement : canon rotatif de 20mm M61A2 Vulcan ; six lanceurs LAU-142/A pouvant embarquer des missiles air-air à guidage radar, des bombes guidées par GPS ou huit bombes guidées de petit diamètre

Prix : 137 millions de dollars minimum (environ 113 millions d'euros)

Exportations : réservé à l’US Air Force

À lire aussi — Voici comment fonctionne la nouvelle arme anti-drone de l'armée américaine

Découvrir plus d'articles sur :