Les 10 métiers qui pourraient être concernés par des quotas d'immigration économique

Couvreur. Getty images

L'exécutif entend revoir les règles de l'immigration en France, un sujet hautement polémique et qui ne manque pas de créer des remous au sein même de la majorité. Il devrait annoncer mercredi 6 novembre, à l'issue d'un Comité interministériel sur l'immigration, différentes mesures favorisant un durcissement de la législation. L'un des principaux points attendus est la mise en place de quotas. Des "quotas" ou "objectifs chiffrés" d'immigrés "professionnels" vont être fixés chaque année, dès l'été prochain, pour que la "France recrute" en fonction de ses besoins de travail, a confirmé mardi la ministre du Travail Muriel Pénicaud, au micro de BFMTV/RMC.

L'idée de quotas n'est pas nouvelle et avait déjà été portée en 2007 par l'ancien président de la République Nicolas Sarkozy. Elle est a été remise sur la table par l'actuel locataire du palais de l'Elysée, Emmanuel Macron, qui avait demandé en janvier dernier, en pleine crise des "gilets jaunes", dans sa lettre aux Français si ceux-ci souhaitaient des "objectifs annuels définis par le Parlement". Le Premier ministre, Edouard Philippe, a également souligné l'"intérêt de quotas par nationalités ou par secteurs professionnels", lors du débat parlementaire sur l'immigration en octobre.

Faites le test — Quel métier est fait pour vous ?

La liste des métiers "en tension", qui n'a pas été actualisée depuis 2008, va être revue "avec les partenaires sociaux, les régions", a précisé sur LCI Gabriel Attal, rapporte l'AFP. Le secrétaire d'Etat ne sait cependant pas si les quotas seront fixés "par le Parlement lui-même ou par un arrêté à la suite d'un débat parlementaire". Seuls 34 000 titres de séjours ont été délivrés en 2018 pour des raisons économiques, sur un total d'environ 260 000 titres accordés.

L'enquête "Besoins en main-d'oeuvre" de Pôle Emploi montre dans quels métiers on éprouve le plus de difficultés à recruter et lesquels sont donc susceptibles d'intégrer la liste que le gouvernement pourrait proposer pour fixer des quotas. Voici donc les 10 métiers pour lesquels les entreprises ont le plus de mal à trouver de la main-d'oeuvre en 2019, et le pourcentage de projets de recrutement difficiles pour chacun d'eux : 

10. Dessinateurs en électricité et en électronique — 79,7%

9. Agents qualifiés de traitement thermique et de surface — 80,2%

Monty Rakusen/ Getty Images

8. Mécaniciens et électroniciens de véhicules — 80,9%

Hero Images/ Getty Images

7. Aides à domicile et aides ménagères — 81,4%

Aides à domicile. Jacobs Socks Photography/ Getty Images

6. Vétérinaires — 81,6%

Vétérinaire. Robert Daly/ Getty Images

5. Charpentiers (bois) — 82,6%

Charpentier. Westend61/ Getty Images

4. Couvreurs — 84,8%

Couvreur. sturti/ Getty images

2 ex aequo. Régleurs — 84,9%

Régleur. Getty Images

2 ex aequo. Géomètres — 84,9%

Valery Sharifulin/TASS via Getty Images

1. Carrossiers automobiles — 86,2%

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Les 11 universités françaises qui offrent les meilleures perspectives d'emploi à leurs diplômés

VIDEO: Airbus veut vous faire voyager dans la soute d'un avion dès 2020 — voici à quoi ça pourrait ressembler