Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Les 10 pays européens qui risquent de subir le plus fort taux de chômage en 2021

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Les 10 pays européens qui risquent de subir le plus fort taux de chômage en 2021
Le taux de chômage de la majorité des Etats européens devrait s'aggraver en 2021. © Cyril Marcilhacy/Bloomberg via Getty Images

La pandémie de Covid-19, et le flot de restrictions sanitaires qui l'accompagne, a pénalisé fortement nos économies et plongé de nombreux États dans des récessions historiques. Les mesures gouvernementales, comme la mise en place du chômage partiel en France, ont permis de limiter les dégâts et de repousser des faillites et licenciements. Nombre d'entreprises sous perfusion parviennent à survivre. Mais les conséquences pleines et entières de la crise risquent de se faire véritablement sentir cette année et l'année suivante.

Paradoxalement, le taux de chômage affichait un net recul en France au quatrième trimestre 2020. Il avait retrouvé son niveau d'avant-crise — à 8%, contre 9,1% au troisième trimestre, selon l'Insee. Cette baisse en trompe-l'oeil résultait du fait que de nombreuses personnes actives avaient dû renoncer à chercher un emploi à cause du deuxième confinement. Pour être chômeur au sens du Bureau international du Travail (BIT), il faut effectivement avoir réalisé une démarche de recherche d'emploi au cours des quatre dernières semaines et se déclarer disponible dans les deux semaines pour occuper un poste.

À lire aussi — Mariage, chômage, décès... Peu de Français pleinement satisfaits de leur banque dans ces 'moments de vie'

En 2021, le taux de chômage devrait s'accroître en France, pour atteindre 9,1%, contre 8,2% en 2020, selon les dernières prévisions du Fonds monétaire international (FMI). Dans ce contexte, des règles plus sévères doivent malgré tout s'appliquer aux demandeurs d'emploi à partir du 1er juillet, le gouvernement ne comptant pas renoncer à sa réforme de l'assurance-chômage.

L'Europe du Sud très affectée par la crise

Ailleurs en Europe, la crise risque d'affecter particulièrement le marché du travail dans les pays du sud, comme l'Espagne, l'Italie et la Grèce. Mais des États du nord, à l'image de la Finlande et de la Suède, devraient aussi afficher de forts taux de chômage. L'Allemagne et le Royaume-Uni devraient de leur côté limiter les dégâts avec des taux de chômage de 4,4% et 6,1% respectivement attenus dans les deux pays. Ce qui ne signifie pas que les actifs salariés et indépendants ne compteront pas de nombreux travailleurs pauvres dans leurs rangs.

Dans l'ensemble de la zone euro, le FMI anticipe un taux de chômage de 8,7% en 2021, contre 7,9% en 2020, quand l'institution financière prévoit un taux de 5,8% aux États-Unis cette année, après 8,1% en 2020.

Globalement, l'activité économique devrait connaître un fort rebond en 2021. La croissance pourrait atteindre 4,4% en zone euro et 5,8% en France, après une récession de 8,2% pour le pays l'an passé. Mais cela n'empêchera pas le chômage de grimper en Europe.

Voici les 10 États européens qui risquent de subir le plus fort taux de chômage en 2021 :

10. Lituanie — taux de chômage de 8,4% attendu en 2021 (8,9% en 2020)

Vilnius, capitale de la Lituanie.  Peggy_Marco/Pixabay

9. Finlande — 8,6% (7,8% en 2020)

Helsinki, capitale de la Finlande. tap5a/Pixabay

8. Ukraine (hors UE) — 8,6% (9% en 2020)

Kiev, capitale de l'Ukraine.  Zephyrka/Pixabay

7. Suède — 8,7% (8,3% en 2020)

Stockholm, capitale de la Suède. MonicaVolpin/ Pixabay

6. France — 9,1% (8,2% en 2020)

Paris, capitale de la France. Yann Caradec/ Wikimedia Commons

5. Croatie (hors zone euro) — 9,4% (9,2% en 2020)

Zagreb, capitale de la Croatie. Nick Savchenko/Wikimedia Commons

4. Italie — 10,3% (9,1% en 2020)

Rome, capitale de l'Italie. Jean-Christophe Benoist/ Wikimedia Commons

3. Serbie (hors Union européenne) — 13% (13,3% en 2020)

Belgrade, capitale de la Serbie.  sonic182/Flickr

2. Grèce — 16,6% (16,4% en 2020)

Athènes, capitale de la Grèce. sman_5/ Pixabay

1. Espagne — 16,8% (15,5% en 2020)

Madrid, capitale de l'Espagne. Bernard Blanc/Flickr

À lire aussi — Le taux de chômage revient à son niveau d'avant-crise, une baisse en partie liée au reconfinement

Découvrir plus d'articles sur :