Les 10 pays les plus militarisés au monde

REUTERS/Raneen Sawafta

Pour la première fois depuis cinq ans, la paix dans la monde a très légèrement progressé, selon le Global Peace Index 2019 réalisé par l'Institute for Economics & Peace. Mais sur les dix dernières années, l'indice du think tank, dont le siège se trouve à Sydney en Australie, a en revanche reculé de 3,78%, la situation s'étant dégradée dans 81 pays depuis 2008. Le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord demeurent les régions les plus en proie à la violence et aux conflits armés, tandis que l'Europe reste la plus pacifique du monde.  

L'impact de la violence sur l'économie mondiale a par ailleurs diminué pour la première fois depuis 2012, de 3,3% entre 2017 et 2018 pour représenter un montant total de 14 100 milliards de dollars l'an passé, soit environ 1 850 dollars par habitant de la planète et 11,2% de la croissance mondiale. Mais les disparités restent importantes d'une région à une autre, puisque dans les dix pays subissant le plus de violences, dont l'Afghanistan et la Syrie, le coût économique moyen atteint 35% du PIB, contre seulement 3,3% dans les dix Etats les plus pacifiques. 

Le Global Peace Index 2019 révèle aussi que 72 pays, sur les 163 étudiés, ont réduit le niveau de leurs dépenses militaires en pourcentage du PIB. Parmi les 11 Etats où les exportations d'armes par habitant sont les plus élevées, huit se trouvent en Europe, les trois autres étant les États-Unis, la Russie et Israël. 

La majorité des Etats ont globalement diminué leur niveau de militarisation, confirmant la tendance observée depuis une décennie. L'Institute for Economics & Peace évalue la militarisation de chaque pays à partir de sept critères : les dépenses militaires en pourcentage du PIB, le nombre d'individus membres des forces armées pour 100 000 habitants, le volume d'armes conventionnelles importées pour 100 000 habitants, le volume d'armes conventionnelles exportées pour 100 000 habitants, la contribution financière aux missions de maintien de la paix des Nations Unies, les capacités en armes lourdes et nucléaires et, enfin, la facilité d'accès aux armes légères et de petits calibres. 

Le think tank établit une note globale à partir de ces différents critères. Voici, selon son évaluation, les 10 pays les plus militarisés au monde en 2018 : 

10. Pakistan — 2,58

Soldats pakistanais sur les chars Al Khalid pendant le défilé militaire organisé à Islamabad, le 23 mars 2019, à l'occasion de la Journée du Pakistan. REUTERS/Akhtar Soomro

9. Libye — 2,66

Des membres de l'Armée nationale libyenne (LNA) commandée par le maréchal Khalifa Haftar se préparent avant de quitter Benghazi pour renforcer les troupes se rendant à Tripoli, en Libye, le 13 avril 2019. REUTERS/Esam Omran Al-Fetori

8. Syrie — 2,72

Un garçon porte le drapeau de l'armée syrienne libre lors d'une manifestation appelant à la fin des frappes et demandant à Ankara d'ouvrir la frontière au passage d'Atmeh à la frontière syro-turque, dans le gouvernorat d'Idlib, en Syrie, le 31 mai 2019. REUTERS/Khalil Ashawi

7. Oman — 2,73

6. Arabie saoudite — 2,75

5. France — 2,77

Patrouille de l'armée dans le centre de Lyon, en France, le 25 mai 2019. REUTERS/Emmanuel Foudrot

4. Corée du Nord — 3,06

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un lors d'un spectacle donné par les épouses d'officiers membres de l'Armée populaire coréenne (KPA). Photo non datée publiée le 3 juin 2019 par l'Agence de presse centrale de Corée du Nord (KCNA) à Pyongyang. KCNA/via REUTERS

3. Etats-Unis — 3,07

Des soldats américains prennent position lors de l'exercice "Decisive Strike" organisé par l'armée de la Macédoine du Nord, à la base d'entraînement de Krivolak, au nord de la Macédoine, le 8 juin 2019. REUTERS/Ognen Teofilovski

2. Russie — 3,25

Les avions de chasse MiG-29 et les avions de combat Soukhoï Su-30 pilotés par la patrouille acrobatique des Chevaliers russes, avec le Monument au soldat et au marin au premier plan, dans le port de Sébastopol sur la mer Noire, le 7 juin 2019. REUTERS/Alexey Pavlishak

1. Israël — 3,88

Les troupes israéliennes montent la garde pendant que les Palestiniens se rendent pour assister à la prière du ramadan du vendredi à la mosquée Al-Aqsa à Jérusalem, près de Ramallah, sur la Rive occidentale occupée par Israël, le 17 mai 2019. REUTERS/Raneen Sawafta


Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : La France met au point des armes laser contre les satellites ennemis

VIDEO: Voici un musée dédié aux échecs — on peut y trouver un jeu de société Donald Trump et des lasagnes Colgate