Les 10 pays qui ont le plus souffert du terrorisme sur le plan économique l'an dernier

Soldats nigériens procédant à une démonstration de force de leur lutte contre Boko Haram, en février 2016. Wikimedia Commons/VOA/Nicolas Pinault

Si le nombre de morts liés au terrorisme a diminué pour la quatrième année consécutive en 2018, après avoir culminé en 2014, les attaques terroristes ont encore entraîné le décès de 15 952 personnes à travers le monde l'an dernier. Selon le Global Terrorism Index 2019, réalisé par l'Institute for Economics & Peace, un think tank indépendant, le recul du nombre de morts est principalement lié aux succès militaires contre l'organisation Etat islamique et Boko Haram. 

L'Irak a notamment connu une chute de 75% des morts liés au terrorisme par rapport à l'année précédente et n'est ainsi plus le pays dénombrant le plus de victimes, devancé dans ce triste bilan par l'Afghanistan, qui dénombre 7 379 morts (+59%) en 2018, contre 3 217 (-15,2%) pour l'Irak. La fin des conflits armés en Syrie et en Irak et l'accroissement de l'activité terroriste en Afghanistan font du mouvement fondamentaliste islamiste des talibans le groupe le plus meurtrier en 2018, devant l'organisation Etat islamique. 

Au-delà des morts, l'Institute for Economics & Peace s'intéresse aux conséquences économiques du terrorisme. Selon le think tank, l'impact économique a atteint 33 milliards de dollars l'an passé, un chiffre élevé mais en recul de 38% par rapport à 2017. Là encore, c'est la quatrième année d'affilée de baisse depuis le pic de 111 milliards de dollars en 2014.

Graphique montrant l'évolution de l'impact économique du terrorisme, en milliards de dollars américains. Capture d'écran au sein du "Global Terrorism Index 2019".

La diminution du niveau de violence a permis depuis 2014 une chute de l'impact économique du terrorisme de 62% au Nigéria, de 82% en Irak et de 90% au Pakistan. Toutefois, en raison de la difficulté à chiffrer certains éléments, l'étude ne prend pas en compte les conséquences économiques à long terme du terrorisme — comme la baisse du tourisme, des activités commerciales et des investissements — pour se focaliser sur les coûts entraînés par les morts, les blessés et les destructions de biens, ainsi que la perte pour le PIB (production intérieur brute) du pays. 

Voici, selon le Global Terrorism Index 2019, les 10 pays dans lesquels le terrorisme a eu le plus fort impact sur le PIB l'an dernier : 

10. Yémen — 0,6% du PIB

Au-delà du terrorisme, le Yémen subit un véritable conflit armé. Deux attaques à l'ouest du port d'Aden, revendiquées par les rebelles Houthi, ont fait au moins 60 morts le 1er août 2019. Wail Shaif/picture alliance via Getty Images

9. Soudan du Sud — 0,8% du PIB

8. Somalie — 1,1% du PIB

Des vendeurs sur un marché à Mogadiscio, la capitale de la Somalie, en juillet 2016. AMISO/ Ilyas Ahmed

7. Libye — 1,2% du PIB

La vieille ville de Tripoli, capitale de la Libye. Bashar Shglila/ Getty Images

6. Mali — 1,4% du PIB

Le centre de Bamako, la capitale du Mali. John images/ Getty Images

4 ex aequo. Syrie — 1,6% du PIB

La ville d'Homs, en Syrie, en grande partie détruite par la guerre. Douglas Hook/ Getty Images

4 ex aequo. République centrafricaine — 1,6% du PIB

Les Forces armées centrafricaines avec l'appui de la communauté internationale, en août 2018.Wikimedia Commons/Freeman Sipila

3. Nigéria — 2,7% du PIB

Soldats nigériens procédant à une démonstration de force de leur lutte contre Boko Haram, en février 2016. Wikimedia Commons/VOA/Nicolas Pinault

2. Irak — 3,9% du PIB

Rasoul Ali/ EyeEm/ Getty Images

1. Afghanistan — 19,4% du PIB

Un commando d'élite afghan avant une opération pour reprendre un village aux mains des Talibans. Farahrud Bazaar, Farah, Afghanistan, le 7 mars 2018. Franz J. Marty/SOPA Images/LightRocket via Getty Images

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Le terrorisme a eu un impact de 52 Mds$ sur l'économie en 2017 — voici les 30 pays les plus touchés

On vous fait visiter les bureaux de Facebook à Londres