Les 14 premières lignes de cars de BlaBlaBus pour lesquelles vous pouvez déjà réserver votre place

BlaBlaCar lance ses premiers ligne de cars cars au nom de BlaBlaBus. BlaBlaCar

BlaBlaCar lance officiellement ce mardi 11 juin 2019 son offre de trajets en cars suite au rachat de la filiale de la SNCF, OuiBus, processus qui devrait se conclure dans les prochaines semaines en intégrant l'ensemble une centaine de salariés. L'entreprise française démarre avec 14 lignes — dont trois transfrontalières avec le Benelux, et la première part de Lyon-Perrache pour aller jusqu'à Auch, dans le Gers. Au total, 45 villes françaises seront desservies. La licorne — car valorisée plus d'un milliard d'euros — annonce qu'il y aura 70 lignes d'ici la fin de l'année dans toute l'Europe. "En 2018, 50 millions de passagers ont voyagé à bord de BlaBlaCar" commente Nicolas Brusson, co-fondateur et DG de BlaBlaCar, cité dans un communiqué.

Pour ce faire, dans le cadre de l’acquisition d'Ouibus, BlaBlaCar proposera progressivement à la vente sur sa plateforme l'ensemble de l'offre Ouibus et de ses partenaires Alsa (Espagne), Marino (Italie) et National Express (Royaume-Uni). Plus de 400 destinations dans 10 pays d'Europe seront ainsi accessibles en bus sur BlaBlaCar, où vous trouverez toujours du covoiturage. C'est cette complémentarité que l'un des fleurons de la Frenc Tech souhaite mettre en avant.

Voici les 14 premières lignes de BlaBlaBus sur lesquelles que vous pouvez d'ores et déjà réserver sur le site et l'app BlaBlaCar indique l'entreprise : 

  • Lyon - Nîmes - Montpellier - Béziers - Narbonne - Toulouse - L’Isle-Jourdain - Gimont - Auch
  • Paris - Lyon - Valence - Nîmes - Montpellier
  • Paris - Aéroport d’Orly - Lyon - Avignon - Marseille
  • Paris - Aéroport d’Orly - Lyon - Saint-Etienne
  • Paris - Aéroport d’Orly - Montluçon - Clermont-Ferrand
  • Paris - Aéroport d’Orly - Orléans - Bourges - Clermont-Ferrand
  • Paris - Charleville-Mézières - Sedan
  • Saint-Denis - Paris - Dijon - Montélimar - Aix-en-Provence - Marseille - La Ciotat - Toulon
  • Strasbourg - Mulhouse - Montbéliard - Besançon - Lyon - Aix-en-Provence - Fréjus - Cannes - Antibes - Nice
  • Nancy - Dijon - Lyon - Avignon - Nîmes - Montpellier - Perpignan
  • Nancy - Dijon - Lyon - Grenoble
  • Paris - Lille - La Haye - Amsterdam
  • Paris - Bruxelles - Amsterdam
  • Paris - Anvers - Rotterdam - Amsterdam

A lire aussi — Vous pouvez désormais réserver une place en covoiturage sur le site de la SNCF

BlaBlaBus avait déjà annoncé l'arrivée de son service dans une soixante de villes en Allemagne d'ici la fin de l'année. BlaBlaCar est un nouvel acteur sur le marché de l'activité de transport en car longue distance créée par la loi Macron d'août 2015, lorsque l'actuel président de la République était ministre de l'Economie, En quatre ans, le marché national est passé de cinq à deux acteurs : BlaBlaBus et FlixBus, qui s'est emparé en début d'année d'Eurolines et isilines, les activités de cars longue distance de Transdev

Les deux entreprises fonctionnent de la même manière : elles font appel à des auto-caristes professionnels et ne possèdent pas les véhicules. Mais le modèle est compliqué à rentabiliser. Il comporte notamment des coûts fixes importants et incompressibles : le prix du pétrole, les péages ou encore un minimum garanti pour le prestataire. Résultat, aucune entreprise nationale ne gagne de l'argent : OuiBus a accumulé 165 millions de pertes en six ans. Pour Eurolines, elles étaient de 17 millions d'euros en 2017, selon le bilan déposé au greffe du tribunal de commerce pour 35 millions d'euros de chiffre d'affaires. A l'instar de ses rivales, entreprises publiques, elle n'est pas rentable. Le Monde affirme que ses pertes étaient de 5 millions d'euros en 2018.

Un total de 7,1 millions de voyageurs ont emprunté les lignes d'autocar libéralisées en France en 2017, soit près de 15% de plus qu'en 2016, selon des données publiées par l'Arafer, l'Autorité de régulation des transports ferroviaires et routiers. Le chiffre d'affaires estimé était de 105 millions d'euros en 2017. Au seul troisième trimestre 2018, en raison des grèves SNCF, 2,6 millions de passagers ont été transportés, en hausse de 20%.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Frédéric Mazzella, président-fondateur de BlaBlaCar : 'En 2019, on devrait avoir honte de lancer un business sans se préoccuper de son impact sur la planète'

VIDEO: Quand il ne travaille pas, ce consultant en management se bat avec des haches en métal vêtu d'une armure médiévale