Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Les 14 secteurs qui offrent les meilleurs salaires aux cadres en France

Les 14 secteurs qui offrent les meilleurs salaires aux cadres en France
© Flickr/WOCinTech Chat

Pour la deuxième année d'affilée, les cadres ont bénéficié d'une progression de leur rémunération. Selon le "Baromètre 2019 de la rémunération des cadres", publié mercredi 4 septembre par l'Association pour l'emploi des cadres (Apec), elle a augmenté de 2% en 2018 par rapport à 2017, en raison d'une conjoncture favorable. Cette hausse intervient après une progression de 2% déjà en 2017 par rapport à 2016, mais aussi une stagnation durant six années consécutives entre 2011 et 2016. Des disparités subsistent toutefois, selon l'âge, la fonction, le secteur, la région, le diplôme et le genre.

Sur les trois dernières années, la rémunération brute annuelle médiane des femmes cadres s'est ainsi stabilisée à 45 000 euros, quand celle des hommes cadres est passée de 50 000 euros en 2016 à 52 000 euros en 2018. Femmes et hommes mélangés, la rémunération brute annuelle médiane des cadres du secteur privé s'élève à 50 000 euros en 2018, la moitié d'entre eux gagnant plus que ce montant quand l'autre moitié gagne moins. Les cadres de moins de 30 ans, qui représentent 13% de l'ensemble des cadres, sont ceux qui ont bénéficié de la plus forte augmentation au cours des cinq dernières années — 6% entre 2014 et 2018.

La rémunération médiane de ces jeunes s'établit à 39 000 euros annuels. Elle grimpe à 46 000 euros pour les cadres trentenaires, à 54 000 euros pour les quadragénaires et 55 000 euros pour les quinquagénaires. Les écarts de rémunération s'accroissent avec l’âge chez les cadres les plus diplômés, souligne l'Apec. Le baromètre relève aussi un écart de 11% entre les cadres travaillant en Ile-de-France et ceux installés en région.

A lire aussi — Microsoft, Nokia... Les 15 entreprises qui offrent les plus gros salaires en France

La moitié des cadres bénéficie d'une part variable dans leur rémunération (bonus, primes sur objectifs, commissions basées sur le chiffre d'affaires de l'entreprise...), une pratique particulièrement répandue dans le secteur du commerce. Cette part variable tend à augmenter avec la taille de l'entreprise. D'une manière générale, plus l'entreprise est grande, mieux les cadres sont rémunérés. Un cadre travaillant dans une société de 1 000 salariés ou plus gagnait ainsi une rémunération médiane de 53 000 euros en 2018, contre "seulement" 45 000 euros annuels pour un cadre évoluant dans une entreprise de moins de 20 salariés.

D'un secteur d'activité à l'autre, les écarts de rémunération peuvent aussi être importants. Voici ceux qui offre une rémunération brute annuelle médiane de plus de 50 000 euros, selon le baromètre 2019 de l'Apec :

Transports et logistique — 51 000 €

Pixabay/cegoh

Équipements électriques et électroniques — 52 000 €

Wikimedia Commons/Cristian Bortes

Commerce interentreprises — 52 000 €

Pixabay/icondigital

Mécanique, métallurgie — 52 000 €

Palmer

Agroalimentaire — 52 000 €

Pixabay/ElasticComputeFarm

Industrie — 53 000 €

Pixabay

Meuble, textile et autres industries manufacturières — 53 000 €

Pixabay/terimakasih0

Energies, eau — 54 000 €

REUTERS/Regis Duvignau

Télécommunications — 54 000 €

REUTERS/Stefano Rellandini

Banques et assurances — 55 000 €

REUTERS/Gonzalo Fuentes

Industrie pharmaceutique — 55 000 €

Sanofi

Automobile, aéronautique et autres matériels de transport — 55 000 €

REUTERS/Tatyana Makeyeva

Chimie, caoutchouc, plastique — 55 000 €

YouTube/Siemens

Bois, papier, imprimerie — 55 000 €

Pixabay
Business Insider
Découvrir plus d'articles sur :