Les 15 pays avec les lois sur l'alcool les plus strictes d'Europe

Helsinki, Finlande. Unsplash

Les Etats de l'Union européenne (UE) n'appliquent pas tous la même législation concernant l'alcool et sa consommation. Certains se montrent beaucoup plus "tolérants" que d'autres, selon l'Institut économique Molinari. Ce think tank libéral a réalisé un indicateur des États qu'il considère comme "moralisateurs" et qui comprend notamment un focus sur l'alcool. Il a décrypté la politique de chaque Etat de l'Union concernant les boissons alcoolisés (bière, vin, spiritueux), la façon dont elles sont taxées, les éventuels prix minima et les restrictions en matière de publicité. 

L'institut prend également en compte d'autres restrictions et interdits pour établir un classement des pays, comme l'obligation pour les bars ou les restaurants d'arrêter de servir de l'alcool à une certaine heure de la nuit, l'interdiction de promotions comme les happy hours, un âge légal d'achat supérieur à 18 ans, ou encore les limites à la conduite en état d'ébriété. A cet égard, quelques mois après avoir déclaré que "le vin n'est pas un alcool comme un autre", le ministre français de l'Agriculteur, Didier Guillaume, s'est prononcé en faveur de l'interdiction totale de l'alcool au volant, lors du "Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI" le 17 novembre dernier. 

Aujourd'hui dans l'Hexagone, il est interdit de conduire avec un taux d'alcool dans le sang supérieur ou égal à 0,5 g/l, ou 0,2 g/l de sang pour les conducteurs encore en période probatoire. La France a ainsi une législation comparable à la plupart des autres Etats européens. Le Royaume-Uni impose de son côté une limitation à seulement 0,8g/l, quand d'autres pays se montrent bien plus strictes. L'Allemagne est globalement l'un des pays les plus permissifs de l'UE, pour l'alcool comme pour le tabac. Le pays n'impose aucune taxe sur le vin et celles sur la bière et les spiritueux sont globalement "bien inférieures" aux taxes pratiquées ailleurs au sein de l'Union.

Voici le classement des pays les plus sévères sur l'alcool, selon l'Institut économique Molinari. A partir des indicateurs retenus (taxes, prix minima, publicité...), des points sont appliqués permettant d'établir un score global sur 100 par Etat. Plus le score est élevé, moins le pays fait preuve de tolérance sur les boissons alcoolisées : 

15. Grèce — 20,4 sur 100

Pixabay/Mariamichelle

La publicité sur l'alcool est assez libre dans le pays, mais elle ne peut pas être diffusée dans le cadre d'émissions audiovisuelles destinées aux enfants.

14. Pays-Bas — 21,2

Rijksmuseum à Amsterdam, Pays-Bas. Wikimedia commons/Nikolai Karaneschev

Les taxes sur l'alcool aux Pays-Bas sont dans la moyenne de l'UE. La publicité sur les boissons alcoolisés ne peut être diffusée qu'après 21 heures et les happy hours sont interdites depuis 2014. 

13. Autriche — 22

Autriche, région de Salzkammergut. Wikimedia Commons/Ncsakany

L'Autriche n'impose pas de taxe sur le vin, à l'exception des vins pétillants, et ses taxes sur la bière et les spiritueux demeurent relativement faibles. L'Etat interdit tout publicité pour les spiritueux, y compris sur les panneaux d'affichage, mais les annonces pour de la bière et du vin sont autorisées dans tous les médias.

12. Malte — 22,5

La Valette, Malte. Pixabay

A Malte, les taxes sur la bière et les spiritueux sont dans la moyenne de l'UE. Une taxe sur le vin a été introduite en 2015, à un taux de 0,15 euro par bouteille. Avant 21 heures, les publicités pour l'alcool sont interdites.

11. Croatie — 26,5

La Croatie présente un niveau de taxe moyen sur la bière par rapport aux autres pays de l'UE, très faible sur les spiritueux et nul sur le vin. La publicité pour le vin est interdite dans tous les médias audiovisuels et les bars dans les zones urbaines doivent fermer à minuit au plus tard, sauf dérogation accordée jusqu'à deux heures du matin par les autorités ou la municipalité. 

10. Pologne — 29,1

Varsovie, Pologne. Pixabay/tpsdave

La Pologne applique une législation stricte vis-à-vis de l'alcool, comme beaucoup de pays d'Europe de l'Est. La publicité pour le vin et les spiritueux y est interdite sous toute ses formes et la bière ne peut qu'être promue à la télévision à partir de 20 heures. Boire dans les rues et dans les parcs est interdit, sauf autorisation contraire de la municipalité. Le gouvernement a voté une loi en février 2018 permettant aux autorités locales de limiter le nombre de magasins vendant de l'alcool et d'interdire les ventes après 22 heures. 

9. Slovénie — 29,2

Si les taxes sur les bières sont élevées en Slovénie, celles sur les spiritueux sont proches de la moyenne de l'UE et le vin n'est quant à lui pas taxé. La publicité pour les boissons supérieures à 15 degrés d'alcool est interdite, celle pour les vins et les bières peuvent être diffusées à la télévision et à la radio entre 21h30 et 7 heures du matin, ainsi qu'un cinéma après 22 heures. Les publicités pour l'alcool sont globalement interdites sur les panneaux d'affichage dans un périmètre de moins 300 mètres d'une école ou d'un jardin d'enfant.

8. France — 29,8

En France, la loi Evin de 1991 a interdit toute publicité pour de l'alcool à la télévision et sur les autres médias, en dehors de certaines annonces à la radio et à des horaires tardifs. Cela n'empêche pas les Français de rester parmi les plus gros consommateurs d'alcool au monde. Les taxes sur le vin dans l'Hexagone restent faibles, de 0,03 euro par bouteille, soit le niveau le plus faible des 14 pays membres de l'UE taxant cette boisson.

7. Lettonie — 35,8

Vieille ville de Riga en Lettonie. Wikimedia commons/Stryn

La Lettonie taxe fortement les spiritueux, tandis que les taxes sur la bière et le vin y sont significativement plus faibles. La publicité pour ces deux types de boissons est maintenant interdite sur les panneaux d'affichage et les annonces pour les spiritueux sont aussi interdites à la télévision, la radio et en extérieur. 

6. Royaume-Uni — 37,5

Londres, Royaume-Uni. Pixabay

Le pays a le 2e taux d'imposition le plus élevé de l'UE sur le vin et la bière, et le 5e sur les spiritueux, en ajustant les revenus. La publicité pour l'alcool est autorisé dans tous les médias au Royaume-Uni, "selon des règles strictes", précisé l'Institut économique Molinari. En Ecosse, où les réductions du type "une achetée, une offerte" sont interdites, des prix minima sur l'alcool ont été introduit en mai 2018. 

5. Irlande — 41,6

A partir de novembre 2019, une loi de santé publique doit interdire de façon très large la publicité sur l'alcool, avec des spécifications encadrant strictement les contenus. Les magasins vont également devoir dissimuler les boissons alcoolisées au regard des consommateurs et des avertissements devront figurer sur les emballages. En outre, une taxe minimale de 1 euro par bouteille va être introduite. Les vins, la bière et les spiritueux sont déjà fortement taxés en Irlande.

4. Estonie — 49,6

En Estonie, les taxes sur les spiritueux ont augmenté de 30 % entre 2016 et 2018, celles sur le vin de 50 %, tandis que les taxes sur la bière ont doublé. Depuis janvier 2018, la publicité pour l'alcool y est interdite dans le domaine public. Elle n'est autorisée qu'à partir de 22h à la télévision et à la radio, à condition de ne donner que des informations factuelles et neutres. Les happy hours tout comme les dégustations d'alcool dans les magasins sont interdites. Ces derniers doivent disposer les boissons alcoolisées à l'écart des autres produits et hors de la vue des passants dans la rue.  

3. Lituanie — 60,5

Lituanie

Vilnius, Lituanie. Flickr.com/Mantas Volungevicius

L'âge légal de consommation d'alcool est passé à 20 ans en janvier 2018, ce qui fait des jeunes lituaniens de 18 et 19 ans les seuls de l'UE à ne pas pouvoir acheter d'alcool. Les boissons alcoolisées ne peuvent plus être vendues dans les magasins avant 10 heures ou après 20 heures. Il est de plus interdit de vendre des boissons à plus de 13 degrés d'alcool lors d'événements publics.

Les taxes sur l'alcool ont augmenté dans le pays, celles sur le vin ayant notamment doublé depuis 2017. Les ventes d'alcool aux stations-services et les promotions sur les prix ont en outre été interdites. Enfin, la Lituanie a interdit la publicité sous toutes ses formes.

2. Suède — 63,5

Vue de Stockholm, Suède. Pixabay

La Suède est l'un des deux pays membres de l'UE à imposer un monopole d'Etat pour la vente des boissons alcoolisées. La pays affiche le plus haut niveau de taxe sur les spiritueux, en termes de recettes ou après ajustement sur le revenu. Les taxes sur la bière et le vin sont aussi dans le top 5. En outre, la publicité pour l'alcool est totalement interdite à la télévision, à la radio et sur les panneaux d’affichage.

1. Finlande — 73

Helsinki, Finlande. Unsplash

La Finlande est le seul pays de l'Union européenne à imposer un monopole d'Etat aussi stricte sur la distribution d'alcool, via l'entreprise publique Alko. Sa législation s'est toutefois assouplie ces dernières années et autorise depuis mars 2018 la vente en supermarché de boissons contenant moins de 5,5% d'alcool. Les restaurants peuvent aussi annoncer des réductions en happy hours.

Mais les taxes sur les bières et le vin en Finlande restent les plus élevées d'Europe. La publicité pour les spiritueux est de plus interdite, quand les annonces pour le vin et la bière ne peuvent être diffusées à la télévision qu'après 22 heures.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Voici comment différents types d'alcool peuvent altérer votre humeur, selon la science

VIDEO: Voici les effets de la marijuana sur votre sommeil