Le marché de l'immobilier cesserait de s'emballer. Depuis plus de dix ans, les loyers de marché, correspondant aux nouveaux baux signés, progressent moins que l'inflation, selon l'Observatoire Clameur. De 2013 à 2018, les loyers ont augmenté de seulement 0,5% par an en moyenne, pour une inflation annuelle moyenne de 0,8%. Selon l'Observatoire, les dispositifs publics d'encadrement des loyers n'ont joué qu'un faible rôle dans le ralentissement de la hausse des prix des locations.

Cette tendance s'expliquerait avant tout par "la montée du chômage et la moindre progression voire les diminutions des revenus qui ont fortement pesé sur le pouvoir d'achat des candidats à la location". De plus, les locataires les plus fragiles ont dû faire face à une diminution des aides personnelles au logement, et la reprise de l'accession à la propriété à partir de 2015 a réduit le nombre de locataires aux revenus moyens et élevés, rappelle Clameur.

Sur l'année 2018, les loyers de marché ont progressé de 1,4% dans l'ensemble de la France, soit moins que l'inflation, à 1,8% l'an passé. Mais beaucoup d'agglomérations ont quand même observé une hausse supérieure à l'inflation. Sur les 40 plus grandes villes françaises recensées par Capital, à partir des données de l'Observatoire, 17 sont dans ce cas. Les voici, avec la hausse des loyers sur un an pour chacune d'elles, ainsi que le prix moyen au mètre carré : 

17. Rouen — 2% (11,7 €/m²)

Rouen, Seine-Maritime. Wikimedia Commons/Frédéric Bisson

16. Rennes — 2,1% (12,4 €/m²)

Centre ville de Rennes, Ille-et-Vilaine. Flickr/Nicolas Wollmer

14 ex aequo. Angers — 2,2% (10,7 €/m²)

Angers, Maine-et-Loire. Facebook/Ville d'Angers

14 ex aequo. Bordeaux — 2,2% (13,6 €/m²)

La Rue Sainte-Catherine, principale artère commerçante de Bordeaux. Superbass / CC-BY-SA-3.0 via Wikimedia Commons

13. Tours — 2,3% (12,2 €/m²)

Place Plumereau à Tours, Indre-et-Loire. Wikimedia commons/Gerard Jalaudin

12. Toulon — 2,4% (11,5 €/m²)

11. Paris — 2,5% (26,2 €/m²)

10. Limoges — 2,7% (9,3 €/m²)

9. Marseille — 3,2% (12,8 €/m²)

7 ex aequo. Dijon — 3,3% (11,7 €/m²)

7 ex aequo. Montreuil — 3,3% (19,2 €/m²)

6. Besançon — 3,6% (10,1 €/m²)

5. Grenoble — 3,7% (12,4 €/m²)

4. Metz — 3,9% (9,3 €/m²)

Le Moyen-Pont à Metz, Moselle. Wikimedia commons/Sebcaen

3. Mulhouse —  5,5% (9,3 €/m²)

2.Villeurbanne — 6,1% (12,7 €/m²) 

1. Boulogne Billancourt — 8,3% (23,8 €/m²)

Boulogne-Billancourt. Wikimedia Commons/ Benjism89


Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Les 8 régions de France où l'équilibre entre vos impôts et vos services publics est le plus satisfaisant

VIDEO: Cette astuce devrait vous permettre d'arrêter de vous goinfrer