Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Les 300 restaurants de la chaîne Courtepaille sont à vendre

Les 300 restaurants de la chaîne Courtepaille sont à vendre
Un restaurant Courtepaille dans le Loiret (45). © Wikimedia Commons/François Goglins

La crise liée à la pandémie de coronavirus a touché de plein fouet les restaurants qui ont dû fermer pendant 11 semaines de suite leurs établissements. Et si à partir du 2 juin dernier ils ont pu réouvrir leurs portes, ou leurs terrasses en Île-de-France, les consignes sanitaires et la distanciation obligatoire ne leur ont pas encore permis de retrouver leur volume de couverts d'avant la crise. Les conséquences sont désastreuses pour le secteur, notamment pour les restaurateurs indépendants. Mais le constat est parfois difficile même pour les chaînes de restauration.

Le propriétaire de Courtepaille serait en effet à la recherche un repreneur pour les 300 restaurants de la chaîne qui emploie actuellement 3 500 salariés en France. Le fonds britannique ICG aurait confié un mandant à la banque d'affaires Lazard pour céder le contrôle du groupe Courtepaille, selon les informations des Échos. La chaîne de restauration serait en difficultés financières, mais dans l'impossibilité des solliciter un prêt, que ce soit via les banques ou via l'État. ICG, propriétaire de Courtepaille depuis 2015, est en effet également créancier de la chaîne de restaurants.

Le fonds britannique souhaiterait ainsi trouver un partenaire, si possible un acteur industriel, capable de monter au capital de Courtepaille et de prendre le contrôle du groupe. Un premier état des lieux des potentielles offres de reprise devrait avoir lieu d'ici la fin du mois de juin, ICG souhaitant finaliser une cession courant juillet. L'entreprise n'a de son côté pas commenté ces informations.

À lire aussi — La vente à emporter, une solution utile aux restaurateurs pendant la crise

Découvrir plus d'articles sur :