Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Les 7 choses à savoir dans la tech ce matin

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Les 7 choses à savoir dans la tech ce matin
© REUTERS/Stephen Lam

Bonjour! Voici les 7 choses importantes à savoir dans les nouvelles technologies et la vie numérique, ce vendredi 2 novembre 2018.

1. Des milliers de salariés de Google ont arrêté le travail partout dans le monde pour protester contre la gestion par l'entreprise des comportements sexistes. Des personnes ont brandi des pancartes sur lesquelles ils avaient inscrit différents messages comme "respect pour les femmes".

2. Apple a publié des résultats meilleurs que prévu au dernier trimestre mais déçoit pour ses prévisions de Noël. Le directeur général Tim Cook a mis en avant l'affaiblissement des marchés émergents, les taux de change et des incertitudes sur la capacité du groupe à répondre à la demande pour ses nouveaux produits.

3. Les organisateurs des protestations chez Google ont présenté leurs revendications au géant de la tech. Ils demandent notamment de mettre fin à l'arbitrage forcé dans les cas de harcèlement et de discrimination ou d'en terminer avec l'inégalité des salaires entre hommes et femmes.

4. Un fabricant chinois de smartphones dévoile le premier téléphone avec écran pliable. Rouyu Technology devance Samsung qui travaille sur ce type de fonctionnalité pour son prochain Galaxy X.

5. Elon Musk dit que vous pourrez bientôt contrôler votre Tesla depuis votre smartphone. Dans une série de tweets, le DG du constructeur automobile a expliqué que la fonctionnalité Summon sera prête dans six semaines. Elle permettait jusqu'alors de faire sortir votre voiture d'une place de parking.

6. L'échec du lancement de la capsule Soyouz avec deux astronautes à bord a été filmée par une caméra embarquée. L'incident aurait été causé par une "déformation" du capteur lors de l’assemblage.

7. Le gouvernement britannique s'apprêterait à lancer une application afin de faciliter les demandes des citoyens de l'UE de rester au Royaume-Uni après le Brexit. Problème: elle ne fonctionnerait pas bien avec les produits Apple.

Découvrir plus d'articles sur :
D'autres articles qui pourraient vous intéresser