Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Les 7 secteurs qui ont détruit le plus d'emplois au 2e trimestre 2020


© Skitterphoto/Pixabay

La crise économique et la chute de la consommation ont déjà entraîné de nombreuses destructions d'emplois. Aux 499 700 emplois perdus au premier trimestre 2020, représentant une chute de 2% de l'emploi salarié en France, s'ajoutent 215 200 destructions nettes au deuxième trimestre, soit une baisse d'encore 0,9%. L'emploi salarié "retrouve ainsi fin juin 2020 un niveau comparable à celui de fin mars 2017", relève l'Insee, ce mardi 8 septembre. Si de janvier à mars, la baisse concernait presque exclusivement le secteur privé, elle a également touché le secteur public lors des trois mois suivants.

Au deuxième trimestre, le secteur privé a ainsi détruit 158 200 emplois (-0,8%), quand 57 100 emplois ont disparu dans le public (-1%) par rapport au premier trimestre. Sur un an, l'emploi a plongé de 572 900 salariés sur la période allant d'avril à juin, soit une baisse de 2,3%. L'ensemble des secteurs sont affectés par la crise, à commencer par l'hôtellerie et la restauration. Les services non marchands (associations à but non-lucratif, services fournis par les administrations publiques...) accusent aussi une perte de 71 800 emplois au deuxième trimestre (-0,9%), par rapport au précédent. Et le commerce de 29 100 emplois (-0,9%).

Signe que l'activité des entreprises a commencé à reprendre au deuxième trimestre, l'intérim a bénéficié d'un rebond de 23% par rapport au premier trimestre, avec 108 100 créations d'emplois intérimaires. Il reste en revanche en repli de 27,1% sur un an. Le confinement a rendu plus difficile les processus de recrutement et gelé les embauches de nombreuses entreprises. Certains secteurs, tel que l'agroalimentaire, qui n'apparaît pas comme les plus pénalisés par la crise, pourraient donc de nouveau embaucher au second semestre.

Voici en attendant les 7 secteurs qui ont le plus détruit d'emplois (en pourcentage) au deuxième trimestre 2020, par rapport au trimestre précédent :

7. Matériels de transport : 1% — 3 500 emplois détruits

dayamay/ Pixabay

6. Industrie agroalimentaire : 1,1% — 6 600 emplois

orzalaga/Pixabay

5. Services immobiliers : 1,2% — 2 900 emplois

StephanieAlbert/Pixabay

4. Transport : 1,3% — 18 100 emplois

skeeze/ Pixabay

3. Agriculture : 1,5% — 4 400 emplois

NinaCzapska/Pixabay

2. Services aux ménages : 2,9% — 37 000 emplois

Pikist

1. Hébergement/restauration : 7,6% — 82 800 emplois

Skitterphoto/Pixabay

À lire aussi — Renault, Airbus... Voici les entreprises qui ont déjà annoncé un plan social en France depuis le début de la crise