Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Les 8 villes européennes qui hébergeront bientôt des superordinateurs

Les 8 villes européennes qui hébergeront bientôt des superordinateurs
© ... n the ALMA Array Operations Site Technical Building. This photograph shows one of four quadrants of the correlator. The full system has four identical quadrants, with over 134 million processors, performing up to 17 quadrillion operations per second.

Des superordinateurs à haute performance qui peuvent affiner les diagnostics médicaux, prévoir les catastrophes naturelles ou améliorer la cybersécurité. L'Europe investit dans la technologie de pointe du calcul à haute performance, pour rattraper son retard par rapport aux États-Unis et à la Chine. La liste des huit communes qui accueilleront en 2020 ces supercalculateurs vient d'être dévoilée par la Commission européenne et repérée par le site Numerama. La France ne fait pas partie de la liste.

Huit sites dans huit pays différents auront droit à leur centre de calcul à haute performance :

  • Barcelone, Espagne
  • Bissen, Luxembourg
  • Bologne, Italie
  • Kajaani, Finlande
  • Maribor, Slovénie
  • Minho, Portugal
  • Ostrava, République tchèque
  • Sofia, Bulgarie

Ces superordinateurs constituent une technologie très stratégique de traitement de données. Il s'agit des ordinateurs les plus performants du monde, avec une capacité de calcul très élevée et dont les applications peuvent être très concrètes. Ainsi, les supercalculateurs apporteraient des solutions dans des domaines aussi variés que la médecine personnalisée, le design matériel, le génie biologique, les prévisions météorologiques, le changement climatique, le trafic routier...

L'installation de ces supercalculateurs pour un budget total de 840 millions d'euros est le résultat de l'initiative commune EuroHPC lancée en janvier 2018. Outre les nombreuses solutions apportées par ces calculs, l'Europe acquiert également son indépendance dans le traitement de ses données. Andrus Ansip, vice-président de la Commission européenne, précise dans le communiqué : "Ces sites donneront accès à nos chercheurs à des superordinateurs de classe mondiale, une ressource stratégique pour le futur de l'industrie européenne. Ils seront en mesure de traiter leurs données à l'intérieur de l'UE et pas à l'extérieur."

Business Insider
Découvrir plus d'articles sur :