Publicité

Les agents publics pourront travailler sur site deux jours par semaine à partir du 9 juin

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Les agents publics pourront travailler sur site deux jours par semaine à partir du 9 juin
Le 1er juillet, les agents de la fonction publique pourront travailler en présentiel au moins trois jours par semaine. © Unsplash
Publicité

Les agents publics pourront revenir travailler sur site à raison de deux jours par semaine à compter du 9 juin, a annoncé mercredi le ministère de la Transformation et de la fonction publiques. "À la suite de la concertation avec les organisations syndicales représentatives de la fonction publique, les agents publics qui le souhaitent peuvent dès à présent revenir un jour par semaine sur site sans en faire la demande expresse", précise un communiqué du ministère.

"À compter du 9 juin", ils le pourront à raison de deux jours par semaine avec un "passage à trois jours de télétravail par semaine". Le 1er juillet, "si la situation sanitaire le permet", ils pourront revenir trois jours par semaine sur site (deux jours de télétravail par semaine).

À lire aussi — Télétravail : ces cinq éléments autour de votre bureau peuvent favoriser le stress

Un nouvel accord en septembre

Enfin, à partir du 1er septembre, si la situation sanitaire reste stable, le ministère prévoit un "retour au régime de droit commun" avec l'application d'un nouvel accord-cadre relatif au télétravail qui n'a pas encore été signé avec les organisations syndicales.

Les réunions en présentiel, qui devaient être évitées depuis le 5 février et limitées à six personnes si indispensables, sont de nouveau autorisées à compter du 9 juin, avec une jauge recommandée de 1 personne pour 4m².

L'ensemble des chefs de service sont invités à "faire preuve de vigilance à l'égard de tous les agents placés sous leur autorité, notamment dans le cadre d'un retour partiel en présentiel après plusieurs mois de télétravail intégral, afin notamment de prévenir l'apparition de risques psycho-sociaux".

À lire aussi — Ces 8 destinations de rêve ont créé un nouveau visa pour attirer les télétravailleurs

Découvrir plus d'articles sur :