Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Les Anglais résidant en France découvrent que le Brexit pourrait bouleverser leur mode de vie

Les Anglais résidant en France découvrent que le Brexit pourrait bouleverser leur mode de vie
© com/Ed Everett

Le Brexit pourrait être "catastrophique" pour les droits des Anglais résidant en France, sauf si des accord réciproques étaient conclus entre la France et le Royaume-Uni.

C'est ce qu'a affirmé Myriam Benlolo-Carabot, spécialiste du droit européen lors d'une table ronde organisée ce jeudi 20 octobre 2016 par le président de l'Assemblée nationale Claude Bartolone, rapporte le site TheLocal.fr.

Hormis la perte des droits comme la sécurité sociale, l'accès au programme Erasmus, le droit de vote pour les scrutins locaux, l'échange de permis de conduire, les impôts sur la propriété..., les dizaines de milliers de Britanniques résidant en France ne pourront peut-être plus rester en France.

Car "quand les Britanniques auront quitté l'UE, ceux résidant en France ne seront plus officiellement et légalement des citoyens européens", rappelle Myriam Benlolo-Carabot.

"Les gens ne savent pas s'ils peuvent poursuivre leurs projets en France ou y prendre leurs retraites. S'ils ne peuvent pas se payer une couverture de santé privée, ils devront rentrer au Royaume-Uni", a expliqué Christopher Chantrey, président de l’association British Community Committee (BCC).

Certains Britanniques souhaitant rester en France ont déjà lancé une démarche pour acquérir la nationalité française, mais c'est "compliqué".

Beaucoup réclament une procédure accélérée — réduire le délai de résidence habituelle de 5 ans à 2-3 ans — ou une citoyenneté associée leur permettant de rester européen.

"Je pense qu'à l'avenir, quelque chose pourrait être fait, mais les premières discussions doivent se faire entre l'UE et le Royaume-Uni, pas entre la France et le Royaume-Uni", a indiqué Claude Bartolone, le président de l'Assemblée nationale, à TheLocal.

Découvrir plus d'articles sur :