Publicité

Les astronautes de l'ISS partagent leurs plus belles photos prises depuis le début de l'année

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Les astronautes de l'ISS partagent leurs plus belles photos prises depuis le début de l'année
La fine ligne bleue de l'atmosphère terrestre apparaît à l'horizon au-delà de la mer Rouge et du Nil en Afrique, le 3 février 2021. © NASA
Publicité

Les astronautes de la Station spatiale internationale (ISS) ont une vue imprenable sur la Terre. Ils sont en orbite autour de la planète toutes les 90 minutes, ce qui leur permet de voir de nombreux levers de soleil, des lumières urbaines nocturnes, l'eau bleue de l'océan et des paysages colorés.

Les meilleures photos prises depuis la station spatiale en 2021 jusqu'à présent, qui sont présentées ci-dessous, montrent des aurores lumineuses, des motifs hypnotisants et des chaînes de montagnes époustouflantes. Certains astronautes essaient de retrouver leur lieu de naissance sur le globe, tandis que d'autres repèrent les parcs nationaux à visiter un jour.

À lire aussi — La NASA révèle ses 20 plus belles images de la Terre en 2020 prises de l'ISS

Mais alors que la crise climatique s'intensifie, l'équipage peut également voir brûler des feux de forêt dévastateurs, ainsi que des ouragans comme Ida et la sécheresse dans l'ouest des États-Unis. Les astronautes disent que ces conditions météorologiques extrêmes sont "tristes" et "inquiétantes".

Les astronautes de l'ISS profitent chaque jour d'une vue imprenable.

Cette photo de Cuba, des Bahamas et du sud de la Floride a été prise depuis l'ISS le 2 mai 2021. NASA

À plus de 400 kilomètres au-dessus de la Terre, ils peuvent voir les lumières des villes, les chaînes de montagnes, les grandes tempêtes et la fonte des glaciers.

Les lumières nocturnes d'Istanbul, en Turquie, séparées par le détroit du Bosphore et la Corne d'Or, le 10 mai 2021. NASA

Comme la station spatiale tourne autour de la Terre toutes les 90 minutes, les astronautes voient 16 levers et couchers de soleil par jour.

Le soleil se lève au-dessus de l'océan Indien, au large de la côte de l'Australie occidentale, tel que photographié depuis la station spatiale, le 20 mai 2021. NASA

Il y a actuellement sept personnes à bord de la station spatiale.

Le Mont Taranaki en Nouvelle-Zélande, photographié depuis l'ISS, le 25 janvier 2021. Roscosmos

Certains d'entre eux — dont l'astronaute de l'Agence spatiale européenne Thomas Pesquet et l'astronaute de la NASA Megan McArthur — publient régulièrement des photos étonnantes sur les réseaux sociaux.

Les lumières nocturnes de Tokyo, au Japon, le 27 février 2021. NASA

Les zones agricoles peuvent créer de magnifiques motifs, comme ces fermes dans le désert. Il n'est pas facile de déterminer les emplacements exacts depuis l'espace, mais Thomas Pesquet a indiqué que c'était quelque part en Afrique.

Un désert parsemé de cercles bleus et verts où poussent des cultures, photographié depuis l'ISS. ESA/Thomas Pesquet

À lire aussi — On a testé les plats préparés pour Thomas Pesquet à bord de l'ISS

Dans certains endroits, comme en Bolivie, ces jolis motifs — et les cultures qui y poussent — sont obtenus au prix du défrichement des forêts tropicales.

L'astronaute Thomas Pesquet a partagé cette image sur Twitter avec cette légende : "Des motifs en étoile à San Pedro Limón, en Bolivie, où des zones de la forêt tropicale sèche ont été défrichées pour l'agriculture." ESA/Thomas Pesquet

Lorsque des vaisseaux spatiaux s'élancent vers la station, transportant des astronautes ou des fournitures, les personnes à bord de l'ISS regardent souvent la fusée s'élancer vers eux.

La traînée de plasma du vaisseau de ravitaillement russe Progress 77 lancé vers l'ISS, le 26 juillet 2021. NASA

Les astronautes ne savent pas toujours ce qu'ils regardent.

La partie extrême orientale, couverte de désert, de l'Australie occidentale, le 14 mai 2021. NASA

Mais parfois, ils repèrent quelque chose de distinct et de spectaculaire, comme un volcan crachant des gaz.

Un volcan dans la péninsule du Kamchatka en Russie, photographié depuis l'ISS, le 2 avril 2021. Roscosmos

Parfois, ils espionnent même leur pays d'origine, comme cette photo prise par Thomas Pesquet de son lieu de naissance, la Normandie, en France.

L'astronaute Thomas Pesquet a pris cette image de la Normandie peu après son arrivée à bord de l'ISS, le 28 avril 2021. ESA/NASA/Thomas Pesquet

"Comment quelque chose d'aussi beau peut-il être toléré par les yeux humains ?" C'est ce qu'a déclaré l'astronaute de la NASA Mike Massimino au Washington Post, faisant référence à ses sentiments la première fois qu'il a vu la Terre d'en haut.

Le Cap, en Afrique du Sud, est photographié avec les reflets du soleil sur la côte de l'Atlantique Sud, capturés depuis l'ISS, le 28 février 2021. Roscosmos

Source : The Washington Post

À lire aussi — Des astronautes privés seront envoyés vers l'ISS en 2022 pour la première fois

Mais dernièrement, certaines vues de l'ISS ont été plus inquiétantes.

"Nous avons été très attristés de voir des incendies sur de vastes étendues de la Terre, et pas seulement aux États-Unis", a déclaré Megan McArthur à Insider lors d'un récent appel depuis la station spatiale.

Des panaches de fumée s'élèvent des feux de forêt en Californie du Nord, le 4 août 2021.  NASA/Megan McArthur

D'autres conséquences du changement climatique sont également facilement visibles depuis l'ISS. "Nous pouvons voir tous ces effets d'ici", a indiqué Megan McArthur.

Le glacier Upsala en déclin en Patagonie, photographié là où il fond dans l'eau par l'astronaute Thomas Pesquet. ESA/NASA/Thomas Pesquet/Andrea Conigli

Thomas Pesquet a photographié l'ouragan Ida quelques heures avant qu'il ne frappe la Louisiane, lorsqu'il était classé tempête de catégorie 4.

L'ouragan Ida, tempête de catégorie 2, le 28 août 2021. NASA

"Il est inquiétant de voir ces phénomènes météorologiques devenir plus forts et plus fréquents depuis notre point d'observation", a twitté Thomas Pesquet.

L'ouragan Ida en tant que tempête de catégorie 2, photographié à travers un port fenêtre de la station spatiale, le 28 août 2021.  NASA

Ces derniers temps, les astronautes peuvent même voir les réservoirs en baisse le long du fleuve Colorado, qui connaît sa toute première pénurie d'eau officielle.

À lire aussi — 27 photos à couper le souffle prises depuis la Station spatiale internationale

Le bon côté des choses, c'est que les astronautes ont eu une vue imprenable sur les aurores australes au début du mois d'août.

Aurore australe au-dessus du sud de l'océan Indien, entre l'Asie et l'Antarctique, photographiée depuis l'ISS, le 2 août 2021. NASA

"Je n'ai pas été surprise par les aurores, mais j'ai été stupéfaite de voir à quel point elles étaient époustouflantes et combien il était fascinant de les voir de mes propres yeux", a déclaré Megan McArthur.

Aurore australe au-dessus du sud de l'océan Indien, entre l'Asie et l'Antarctique, photographiée depuis l'ISS, le 2 août 2021. NASA

Megan McArthur a également repéré les parcs nationaux américains qu'elle pourrait visiter avec son mari, l'astronaute Bob Behnken, et leur fils, une fois qu'elle sera de retour sur Terre.

Le parc national de Joshua Tree, photographié depuis l'espace par l'astronaute Megan McArthur. NASA

En passant au-dessus des États-Unis, elle peut voir plusieurs parcs nationaux en quelques minutes seulement.

Les parcs nationaux de Sequoia et Kings Canyon : des montagnes gris granit parsemées de lacs alpins bleus. NASA/Megan McArthur

"L'autre phénomène que nous pouvons observer, c'est la très fine lentille d'atmosphère", a indiqué Megan McArthur.

L'atmosphère brille au-dessus de la côte sud-est de l'Afrique, vue depuis la Station spatiale internationale. NASA

"C'est ce qui protège notre Terre et tout ce qu'elle contient", a-t-elle ajouté. "Nous voyons à quel point c'est fragile, et nous savons à quel point c'est important."

La fine ligne bleue de l'atmosphère terrestre apparaît à l'horizon au-delà de la mer Rouge et du fleuve Nil en Afrique, le 3 février 2021. NASA

Version originale : Morgan McFall-Johnsen/Insider

À lire aussi — Voici ce que des sociétés privées imaginent pour remplacer l'ISS en fin de vie

Découvrir plus d'articles sur :