Les astronautes n'avaient pas de toilettes lors des missions Apollo, voici comment ils s'en sortaient

Buzz Aldrin lors de la mission spatiale Apollo 11. NASA

Une pause pipi sur la Lune ? N'y pensez même pas. Les astronautes Neil Armstrong et Buzz Aldrin ont été les premiers à poser le pied sur la surface de la Lune lorsqu'Apollo 11 y a aluni il y a 50 ans. Mais ils ont dû renoncer à un privilège terrien bien particulier afin de réaliser cet exploit. Les ingénieurs de la NASA étaient si occupés à réfléchir à comment envoyer les astronautes sur la Lune et les faire revenir sains et saufs qu'ils n'ont pas pensé à concevoir des toilettes pour les missions Apollo des années 1960 et 1970.

D'ailleurs, les premiers toilettes n'ont été installés dans un vaisseau spatial américain que dans les années 1980 — il y avait techniquement des toilettes dans la station spatiale Skylab dans les années 1970, mais il ressemblait plutôt à un trou dans un mur, et les astronautes devaient faire sécher leurs excréments dans un compartiment spécifique. "La défécation et l'urine ont été des aspects assez gênants depuis les débuts des vols spatiaux habités" rapportait un officiel de la NASA à propos des missions Apollo. Pendant Apollo 11, et comme lors de toutes les autres missions Apollo, les astronautes ont dû se battre avec un sac puant pour se soulager. Voici ce que le processus impliquait..

Les déchets humains dans l'espace étaient récoltés grâce à un système de sac

Pour uriner, les astronautes utilisaient ce qui ressemblait à un préservatif (qui devait être remplacé quotidiennement), qui était accroché à un sac avec un embout. Il n'y avait cependant pas de système mis au point pour les femmes, puisque tous les astronautes d'Apollo étaient des hommes. Il leur arrivait souvent de renverser à côté.

Lors des missions Apollo, les astronautes urinaient dans un tuyau qui était connecté à un sac. Le tuyau n'était pas conçu pour les femmes.NASA

A lire aussi — Ces photos montrent comment les astronautes vivent dans l’espace, et ils ont l’air de bien s’amuser

La procédure pour aller à la selle dans l'espace n'était pas mieux. "En l'absence de système décent permettant d'extraire la matière fécale du corps, on dépendait d'un système extrêmement basique lors du vol", peut on lire dans un rapport de la NASA. "L'appareil utilisé était un sac en plastique attaché au postérieur afin de récolter les selles."

L'astronaute Michael Collins, pilote du module de commande Apollo 11, lors d'une pause lors de son entraînement au débarquement sur la lune en juillet 1969 à Cape Kennedy (Floride), le 19 juin 1969. Les astronautes Neil Armstrong et Edwin (Buzz) Aldrin Jr. se sont promenés sur la surface lunaire , tandis que Michael Collins tournait seul dans l'orbite lunaire. AP photo

Le très justement nommé "sac fécal" que les astronautes utilisaient était accompagné d'un compartiment pour le papier toilette et d'un protège-doigts, ce qui permettait aux astronautes de rester propres tout en positionnant le sac au niveau de leurs fesses. Ce n'était pas facile d'accrocher le sac correctement à l'intérieur du petit rabat à l'arrière de la combinaison des astronautes. Un astronaute de la mission Apollo a estimé qu'"aller aux toilettes" prenait en moyenne 45 minutes. Et même à l'époque, la technique du sac n'était pas à toutes épreuves.

Lors de la mission Apollo 10 en mai 1969, l'astronaute Tom Stafford a lancé un appel à l'équipage : "Donnez moi une serviette, vite. Il y a un caca qui flotte dans l'air" a-t-il dit, selon une transcription de la NASA.

VIDEO —  Pourquoi les astronautes de la NASA portent des combinaisons blanches

La NASA a rappelé aux astronautes qu'ils devaient ramener leurs matières fécales afin qu'elle soit examinée. Ainsi, lorsque les astronautes d'Apollo avaient fini leur affaire, ils devaient enfermer leurs petits sacs et les "mélanger", comme le décrit le rapport, en y ajoutant d'autres bactéricides qui permettrait à l'excrément d'être renvoyé sur Terre en toute sécurité. Il y a désormais un registre complet des cinq excréments d'Apollo 11.

Les astronautes devaient "rouler les sacs de caca dans le volume le plus petit possible" et les conserver pour le voyage de retour, conformément au célèbre mantra du routard "Emballez, déballez". Sans surprise, le rapport note que "les odeurs étaient un problème constant" lors des pauses toilettes d'Apollo.

"En général, le système de gestion des déchets Apollo fonctionnait de manière satisfaisante du point de vue de l'ingénierie. Du point de vue de l'acceptation de l'équipage, le système a cependant reçu de mauvaises notes", lit-on dans le rapport final sur les toilettes d'Apollo.

Se soulager dans l'espace était une tâche si pénible, fastidieuse et malodorante, que les astronautes prenaient souvent des laxatifs avant de se lancer et utilisaient parfois des médicaments qui ralentissaient le transit intestinal.

A lire aussi — Apollo 11 : les hommes qui ont marché sur la Lune ont failli ne jamais revenir sur Terre

Les astronautes portaient des couches sur la Lune

Les astronautes ne pouvaient pas compter sur ce même système de sac pour récolter leurs excréments lorsqu'ils étaient sur la surface lunaire. Alors quand les astronautes d'Apollo quittaient leur vaisseau, ils portaient un "système de capture fécale", qui était principalement une couche. On ne sait pas si Buzz Aldrin et Neil Armstrong ont tiré le meilleur parti de ces "systèmes" lors de leurs 21 heures et 36 minutes passées sur la Lune, mais Buzz Aldrin affirme être le premier homme à avoir uriné sur un autre corps céleste. "On se sent seul tout là haut", a-t-il dit à la foule du Newseum lors du 40ème anniversaire de l'alunissage. "Je me suis fait pipi dessus."

NASA

La plaque que Buzz Aldrin et Neil Armstrong ont laissée sur la Lune il y a 50 ans indique notamment que "les hommes de la planète Terre ont posé le premier pied sur la Lune en juillet 1969". La plaque ne mentionne pas s'ils portaient tous les deux des couches lorsqu'ils ont fait ce grand saut.

Version originale : Business Insider / Hilary Brueck

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Apollo 11 : de rares cassettes vidéo des premiers pas de Neil Armstrong sur la Lune vont être vendues aux enchères

VIDEO: Voici pourquoi nous touchons du bois pour nous porter chance