Publicité

Les autotests Covid à faire chez soi validés en France par la HAS

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Les autotests Covid à faire chez soi validés en France par la HAS
La Haute autorité de santé valide l'utilisation des autotests chez les personnes asymptomatiques uniquement. © Roy Liu/Bloomberg via Getty Images
Publicité

C'est un nouvel outil de dépistage pour repérer certains cas de Covid. Comme attendu, ce mardi 16 mars, la Haute autorité de santé (HAS) a validé l'utilisation des autotests à faire chez soi pour détecter la présence ou non du virus responsable du Covid-19 dans son organisme. Ces tests fonctionnent de la même manière que les tests antigéniques réalisés en pharmacie : il faut frotter les parois de sa narine avec un coton-tige et on obtient un résultat en 15 à 30 minutes.

D'après le communiqué de la HAS, ces tests sont utiles comme moyen de prévention chez les personnes asymptomatiques de plus de 15 ans dans la sphère privée, par exemple lorsqu'on rencontre des proches. Ils doivent être effectués le jour de la rencontre ou la veille. Ces tests pourront également être utilisés lors de campagnes de dépistage de masse en complément des tests antigéniques actuels.

À lire aussi — Sanofi lance l'essai clinique de son second vaccin contre le Covid-19

En cas de test positif, la personne concernée devra ensuite se faire confirmer son diagnostique par un test PCR réalisé en laboratoire, comme c'est le cas aujourd'hui avec les tests antigéniques en pharmacie. Cela permettra notamment de détecter un éventuel variant.

'Probablement' vendus en pharmacie dans un premier temps

Dans son communiqué, la HAS insiste par ailleurs sur la "la nécessité de maintenir les mesures barrières et de distanciation sociale", même après un test négatif, car "ces tests sont moins sensibles que les RT-PCR". Ces autotests ont aussi pour inconvénient de ne pas être comptabilisés dans la base nationale de suivi des cas de Covid. "Cette absence de traçabilité pouvant préjudiciable au bon suivi de l'épidémie", s'inquiète la HAS, elle "recommande au ministère et aux fabricants [...] de mettre en place les modalités de traçabilité les plus adaptées à ces enjeux".

Reste à savoir où ces tests seront disponibles. La HAS indique que la décision doit être prise par le ministère de la Santé. En Allemagne, ces tests ont été mis en vente dans les grandes surfaces, rencontrant un grand succès, jusqu'à la rupture de stock. Contactée par Business Insider France ce lundi, la Direction générale de la santé, qui dépend du ministère, indiquait que les tests seraient "probablement" vendus en pharmacie "dans un premier temps".

À lire aussi — Des dirigeants de Pfizer évoquent une hausse du prix du vaccin et l'injection d'une troisième dose

Découvrir plus d'articles sur :